Ramadan en France: Le maire dérape sur les panneaux lumineux
Actualisé

Ramadan en FranceLe maire dérape sur les panneaux lumineux

A la veille du Ramadan, les habitants d'une petite ville de la Loire ont découvert des messages clairement inhospitaliers à destination de la communauté musulmane.

par
joc

Un message diffusé sur un panneau lumineux de la ville de Lorette (centre-est) a provoqué une vive polémique parmi les habitants et sur les réseaux sociaux. Le week-end dernier, juste avant le début du Ramadan, les passants et automobilistes ont en effet pu découvrir d'étranges messages défilant: «Avis: le Ramadan doit se vivre sans bruit» et «La République doit se vivre à visage découvert». Des photos de ces panneaux lumineux sont rapidement apparues sur les réseaux sociaux, où les réactions sont vives.

Les autorités religieuses de la région ont été outrées par ces messages diffusés par le maire Gérard Tardy, qui n'est membre d'aucun parti. «La communauté musulmane se sent heurtée. Le moyen utilisé par le maire pour faire passer son message est disproportionné», a déclaré au «Progrès» Omar Belbouab, président du Conseil théologique musulman de la Loire. Isabelle Surply, conseillère régionale du Front national, s'est, elle, montrée solidaire de l'action du maire, évoquant le «courage politique».

Tout comme Sophie Robert, également conseillère régionale et secrétaire départementale du FN dans la Loire.

Le principal intéressé a répondu aux journalistes par SMS, il évoque de «simples rappels de la loi». «Les deux messages que j'ai mis en ligne sur nos journaux lumineux ne sont que de simples rappels de la loi à l'attention de notre population. Il n'y a pas de quoi faire une tempête dans un verre d'eau dans la presse». Metronews rappelle qu'en 2003, Gérard Tardy s'était déjà illustré après l'arrêt des financements d'un centre social dans sa ville: «Sur un total de 37 participants, 5 enfants sont de souche latine et 32 sont de souche musulmane. Ce centre creuse le fossé dans le seuil de tolérance interethnie», avait-il déclaré.

Ton opinion