Berne: Le maire socialiste sortant Alexander Tschäppät réélu

Actualisé

BerneLe maire socialiste sortant Alexander Tschäppät réélu

Le maire socialiste de la ville de Berne Alexander Tschäppät a été réélu dimanche pour un mandat de quatre ans.

Il a obtenu 58,6% des voix contre 35,9% à la candidate radicale, la conseillère municipale Barbara Hayoz. La participation a atteint 43,8%.

Troisième candidat en lice pour la présidence bernoise, le sans parti et ancien rocker Jimy Hofer n'a recueilli que 5,4% des voix. Il n'a pas réussi à canaliser les mécontents. Dans le détail, M. Tschäppät a recueilli 19 797 voix contre 12 116 à la candidate radicale, a annoncé la chancellerie municipale.

Jouissant d'une forte popularité après l'EURO 2008, le maire a reçu juste après l'annonce de sa victoire un tee-shirt orange en souvenir des dizaines de milliers de supporters néerlandais qui avaient envahi la capitale. Alexander Tschäppät est considéré comme un homme proche de la population.

Le maire interprète son résultat comme l'approbation par les citoyens du travail accompli au cours des dernières années. Sa rivale s'est déclarée satisfaite de son score. Elle estime très difficile de battre un sortant qui n'a pas commis de faute.

Majorité rose-verte

L'exécutif reste aux mains de la majorité rose-verte au pouvoir depuis 16 ans dans la capitale, mais le PDC y fait son entrée. Le secrétaire général du parti suisse Reto Nause évince Stephan Hügli, ex-radical lâché par son parti après les incidents qui avaient émaillé le 6 octobre 2007 la contre-manifestation au cortège de l'UDC.

Les quatre autres sortants sont réélus. La Verte Regula Rytz fait le meilleur score avec 24 154 voix devant Alexander Tschäppät qui recueille 23 640 suffrages. L'autre socialiste Edith Olibet rempile également grâce à 20 787 voix. Barbara Hayoz obtient 20 427 voix. Le nouveau venu Reto Nause est élu avec 13 915 suffrages.

La composition du Conseil de ville devrait être connue avant minuit. Au total, près de 500 candidats étaient en lice pour les 80 sièges du législatif. Comme à l'exécutif, la majorité est elle pour l'instant détenue par le camp rose-vert. (ats)

Ton opinion