Actualisé

Fuites au VaticanLe majordome de Benoît XVI a été interpellé

Paolo Gabriele a été arrêté à son domicile et placé en détention, a confirmé samedi le Saint-Siège. Il est soupçonné d'avoir divulgué des documents confidentiels.

Paolo Gabriele (en bas à gauche)avait des documents confidentiels en sa possession

Paolo Gabriele (en bas à gauche)avait des documents confidentiels en sa possession

Le Vatican a officiellement confirmé samedi l'arrestation, ainsi que l'identité, du majordome du pape Benoît XVI, l'un des auteurs présumés de fuites de documents confidentiels. Le Saint-Siège a précisé que l'homme était toujours incarcéré.

«Je confirme que la personne arrêtée mercredi pour possession illégale de documents confidentiels, retrouvés à son domicile situé sur le territoire du Vatican, est M. Paolo Gabriele, qui reste incarcéré», indique un communiqué du directeur de la salle de presse du Vatican, le père Federico Lombardi.

Les médias l'avaient identifié

Dès vendredi, les médias italiens avaient identifié en la personne du majordome du pape l'auteur des fuites qui ont empoisonné ces derniers mois la vie du Vatican et de la hiérarchie catholique.

«L'accusé a nommé deux avocats de son choix (...) et il a eu l'occasion de les rencontrer. Ceux-ci pourront le rencontrer dans les prochaines phases de la procédure», poursuit le communiqué assurant que M. Gabriele bénéficie de «toutes les garanties juridiques prévues par le code pénal et de procédure en vigueur dans l'Etat de la Cité du Vatican».

«Gorges profondes»

«La phase d'instruction se poursuivra tant que la situation au coeur de l'enquête ne sera pas claire, après quoi le juge d'instruction décidera l'acquittement ou le renvoi en justice», précise père Lombardi.

La gendarmerie vaticane avait arrêté M. Gabriele mercredi, un mois environ après la création d'une commission d'enquête au Vatican. Composée de trois cardinaux, elle est chargée d'élucider l'affaire des fuites qui secouent le petit Etat depuis le mois de janvier.

Samedi dernier était sorti en Italie un livre choc, «Sua Santita» (»Sa Sainteté»), reproduisant des dizaines de fax ultra-secrets dont le pape était le destinataire ou avait eu connaissance et que des «gorges profondes» ont ensuite livrés à l'auteur, le journaliste Gianluigi Nuzzi.

Ces documents illustrent de nombreux débats internes, par exemple sur la situation fiscale de l'Eglise, les finances des instituts catholiques, les scandales sexuels chez les Légionnaires du Christ ou encore les négociations avec les intégristes. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!