Economie mondiale – Le marché du luxe a retrouvé son niveau d’avant pandémie

Publié

Économie mondialeLe marché du luxe a retrouvé son niveau d’avant pandémie

Après une forte contraction en 2020, le secteur a bondi de 29% cette année pour atteindre 283 milliards d’euros. Selon une étude, il pourrait croître de 6 à 8% par an d’ici 2025.

Le marché du luxe – mode, maroquinerie, bijoux, montres, parfums, cosmétiques – a retrouvé en 2021 son niveau d’avant la crise du Covid.

Le marché du luxe – mode, maroquinerie, bijoux, montres, parfums, cosmétiques – a retrouvé en 2021 son niveau d’avant la crise du Covid.

Photo d’illustration/REUTERS

Le marché des produits personnels de luxe a retrouvé sa forme d’avant la pandémie de Covid. Cette année, le secteur a bondi de 29% pour atteindre 283 milliards d’euros (env. 298 milliards de francs), en progression de 1% par rapport à 2019, annonce jeudi une étude du cabinet de conseil Bain & Company. Selon ce dernier, le marché du luxe pourrait atteindre 360 à 380 milliards d’euros d’ici 2025 avec une croissance annuelle de 6 à 8%.

Selon l’étude, réalisée en collaboration avec la Fondation Altagamma, l’association des professionnels du marché du luxe en Italie, ce rebond est dû principalement à la Chine, où la taille du marché a doublé depuis 2019, et aux États-Unis, avec l’émergence de villes secondaires et de zones suburbaines comme nouveaux lieux de consommation de produits de luxe.

Avec 89 milliards d'euros, le continent américain dans son ensemble reste le plus grand marché mondial du luxe, soit 31% du marché mondial. La Chine atteint 60 milliards d'euros, soit 21% du marché. Le Moyen-Orient se révèle un autre point fort avec Dubaï et l'Arabie saoudite en tête de la croissance.

Europe et Japon à la traîne

En revanche, l’Europe, le Japon et le reste de l’Asie ne sont toujours pas revenus à leurs niveaux d’avant le Covid. Leur reprise étant liée à la relance du tourisme mondial, le Japon devrait retrouver ses niveaux d’avant la crise d’ici 2023 et l’Europe d’ici 2024, assure Bain & Company dans un communiqué.

Les ventes en ligne ont alimenté la relance du secteur du luxe. Celles-ci ont bondi de 50% entre 2019 et 2020 et ont continué de se développer entre 2020 et 2021 avec une hausse de 27%. Grâce aux confinements liés à la pandémie qui leur ont permis d’acquérir de nouveaux clients, les ventes en ligne de produits de luxe se sont accélérées. Elles atteignent aujourd’hui une valeur de marché estimée à 62 milliards d'euros. Les sites contrôlés par les marques elles-mêmes représentent désormais 40% du segment en ligne, contre seulement 30% en 2019.

Bain & Company note enfin que le marché du luxe d’occasion a explosé pour atteindre 33 milliards d'euros en 2021, grâce à une demande croissante et une offre importante. Le marché de l’occasion a ainsi augmenté au total de 65% entre 2017 et 2021. Sur la même période, le luxe de première main a, lui, augmenté de 12%.

(comm/egr)

Ton opinion

1 commentaire