19.10.2017 à 11:51

EmploiLe marché du travail se détend pour les jeunes

Apprentissage, formation, premiers emplois: la situation semble s'améliorer pour les jeunes en Suisse.

La Suisse compte près de 100'000 places d'apprentissage.

La Suisse compte près de 100'000 places d'apprentissage.

Keystone

La situation des jeunes sur le marché de l'emploi commence globalement à montrer des signes d'amélioration après les années difficiles qui ont suivi la crise financière. Le Danemark confirme sa position de leader devant la Suisse, selon une étude du KOF.

Le score de la Suisse demeure pratiquement inchangé par rapport à 2014, montre l'indice du marché de l'emploi des jeunes (YLMI) publié jeudi par le centre de recherche conjoncturelle (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ). En 2015, la Suisse affiche 5,71 points, contre 5,79 pour le Danemark - sur une échelle de 1 à 7. La moyenne de l'Union européenne (UE) se fixe à 4,82 points.

Autriche et Allemagne derrière

Les cinq premiers du classement ont maintenu leur rang. Derrière le Danemark et la Suisse, l'Autriche et l'Allemagne suivent à une certaine distance, avec respectivement 5,48 et 5,47 points. Les deux leaders réalisent des scores nettement supérieurs en ce qui concerne le système de formation, observe le KOF.

En Suisse, les années suivant 2010 se sont caractérisées par de légers accroissements du taux de chômage et du taux NEET (Not in Education, Employment or Training: jeunes sans emploi ne suivant pas d'études ou de formation). Cette baisse de dynamique s'est néanmoins accompagnée d'une augmentation modérée de l'engagement dans une formation, relève le KOF.

L'indice YLMI du KOF tient compte, outre le taux de chômage des jeunes, des conditions de travail, de la formation et de la facilité d'accès à l'emploi par le biais du marché du travail. Au total, douze indicateurs sont agrégés. Il s'agit de la quatrième édition de l'enquête zurichoise.

Près de 100'000 places d'apprentissage

L'offre de places d'apprentissage en Suisse se rapproche de la barre des 100'000. Selon le baromètre dévoilé jeudi, seules 7'000 des 97'000 places proposées fin août n'avaient pas pu être attribuées, mais les candidats doivent souvent prendre leur mal en patience.

Au 31 août, le marché offrait 2'500 places de plus qu'un an auparavant tandis que le nombre de postes vacants avait reculé de 3'000, a communiqué le Secrétariat d'Etat à la formation (SEFRI).

Près de 2000 places supplémentaires

L'expérience des dernières années montre que les entreprises pourraient pourvoir près de 2000 places supplémentaires. Les secteurs architecture et construction ainsi que services conservent les taux de vacance les plus élevés.

Sur un an, le nombre de jeunes n'ayant pas encore trouvé de place d'apprentissage est passé de 144'500 à 162'000. Mais seuls 9'500 d'entre eux (pour 9'000 en 2016) n'avaient pas trouvé de solution. Environ 82'500 jeunes ont commencé une formation professionnelle initiale (2016: 73'000), d'autres ont opté pour une préparation à une formation professionnelle initiale, une école de culture générale, autre chose ou une solution transitoire.

Baisse du nombre de jeunes en attente pour 2018

Le nombre de jeunes n'ayant pas trouvé de place d'apprentissage ou reçu une réponse favorable seulement pour l'année prochaine a continuellement diminué ces dernières années. Cette file d'attente se monte à 11'000 au lieu de 13'000 en 2016. En 2007, en pleine pénurie de places d'apprentissage, environ 24'500 jeunes se trouvaient dans une telle situation.

Le baromètre des places d'apprentissage est réalisé deux fois par an. Pour le relevé de cet été réalisé par l'institut LINK, 2393 jeunes âgés de 14 à 20 ans ont été interrogés par téléphone entre le 16 août et le 12 septembre. La marge d'erreur se situe à 2%. Du côté de l'économie, 4937 entreprises d'au moins deux collaborateurs ont répondu par écrit à l'enquête entre le 10 août et le 18 septembre. La marge d'erreur est de 2,5%. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!