Sondage - Le mariage pour tous convainc toujours autant
Publié

SondageLe mariage pour tous convainc toujours autant

Une enquête 20minutes/Tamedia montre que l’initiative dite «99%» serait refusée tandis que le mariage pour tous serait accepté.

Dimanche 26 septembre, les dés seront jetés concernant deux objets fédéraux.

Dimanche 26 septembre, les dés seront jetés concernant deux objets fédéraux.

GettyImage/Istock

Les électrices et électeurs sont appelés aux urnes dans douze jours. Deux objets sont soumis au verdict populaire. Selon un sondage 20minutes/Tamedia, l’un serait rejeté, l’autre accepté.

Ainsi, l’initiative des jeunes socialistes dite «99%», qui exige que les revenus du capital (intérêts, dividendes, etc.) soient imposés 1,5 fois plus que ceux du travail, serait rejetée à 63%. Par rapport à notre sondage des 26 et 27 août derniers, la part des opposants a augmenté car elle était à l’époque de 55%. Le camp du oui s’élève à 34% et 3% n’ont pas encore arrêté leur choix.

Sans surprise, il n’y a que la gauche qui soutient l’initiative (71% des électeurs et électrices du PS et 72% les Verts). Près d’un tiers des opposants est d’avis qu’une imposition plus forte des revenus du capital serait préjudiciable à l’attractivité de la place économique suisse. Pour les partisans, l’initiative créerait une plus grande justice entre les gens qui gagnent normalement leur vie et les «superriches».

Mariage pour tous accepté

Autre objet soumis au vote: le mariage pour tous. À un peu moins de deux semaines du vote, 67% des sondés disent «oui» et 32% sont contre. Il s’agit quasiment du même score que lors de notre deuxième vague de sondage.

Les femmes soutiennent davantage cette proposition que les hommes et il y a le même écart entre les jeunes et les personnes âgées. Les partisans mettent en avant deux arguments pour expliquer leur choix. La moitié d’entre eux affirment que l’homosexualité et la bisexualité sont «normales» depuis longtemps et qu’avec cette initiative, une inégalité de traitement serait gommée. Un peu moins d’un tiers est d’avis que l’État ne doit pas préférer une forme de vie à une autre.

Pour les opposants, cette initiative ne sert à rien puisque les couples homosexuels ont déjà la possibilité de conclure un partenariat enregistré. Pour d’autres encore, le mariage pour tous nuirait au bien-être des enfants.

Informations sur le sondage

16’270 personnes de toute la Suisse ont participé à la troisième vague de l’enquête menée par 20minutes/Tamedia les 9 et 10 septembre, en vue des votations fédérales du 26 septembre 2021. L’enquête a été réalisée en collaboration avec LeeWas, société qui modélise les données de l’enquête en fonction de variables démographiques, géographiques et politiques. La marge d’erreur est de 1,2 point de pourcentage.

(jbm)

Ton opinion