Actualisé 20.07.2018 à 12:06

Médias

«Le Matin»: triste dernière séance de rédaction

Le dernier «Matin» papier paraîtra samedi. La dernière séance de rédaction s'est tenue vendredi matin dans un climat chargé d'émotion.

Alors que Tamedia vient de mettre fin à la procédure de médiation engagée sous l'égide du Conseil d'Etat vaudois, le quotidien orange paraîtra samedi pour la dernière fois.

«C'est un moment difficile, triste, mais on va faire notre travail jusqu'au bout. Pour donner au titre des obsèques en bonne et due forme», a expliqué vendredi au micro de Keystone-ATS Grégoire Nappey, le rédacteur en chef démissionnaire du «Matin».

Ce dernier numéro sur papier - le titre continuera sur le net avec une équipe très réduite - sera particulier. «Ce sera le journal des gens. Les lecteurs seront mis en avant via un travail photographique», dévoile le rédacteur en chef.

Equipe éparpillée

Autre axe important: l'équipe qui a fait ce journal, qui sera éparpillée et repartira vers d'autres destins dès lundi. «Elle a eu carte blanche pour exprimer quelque chose sur le mode 'Un dernier mot à vous dire», explique Grégoire Nappey.

A titre personnel, il ajoute: «On s'est bien éclaté. Le journal «Le Matin» est un truc tout à fait spécial. Les gens qui y sont sont à l'image de cela. La nature particulière du titre se ressent dans la nature particulière de l'équipe et je dis ça avec un immense respect.»

Licenciements et grève

Le 7 juin, l'éditeur zurichois Tamedia a annoncé la suppression de la version papier du «Matin» et le licenciement de 36 personnes, dont 22 dans la réaction. En signe de protestation, les rédactions de Tamedia («Le Matin», «Le Matin Dimanche», «24 Heures» et «Tribune de Genève») ont observé une grève de deux jours et demi début juillet. Tamedia a mis fin jeudi à la médiation engagée sous l'égide du Conseil d'Etat vaudois. (nxp/ats)

(NewsXpress)
Trouvé des erreurs?Dites-nous où!