Actualisé 12.06.2009 à 21:28

Vol AF447

Le mauvais temps gêne les recherches

Les mauvaises conditions météo entravaient vendredi les opérations de recherches dans l'Atlantique des corps et débris d'avion, après le crash du vol AF447 dans la nuit du 31 mai au 1er juin, avec 228 personnes à bord.

Les premiers débris repêchés de l'Airbus A330-200 sont entreposés dans un hangar d'Air France à l'aéroport de Recife (nord-est du Brésil), où ils seront examinés par des responsables du Bureau d'enquêtes et analyses (BEA) français en charge de l'enquête technique, a précisé le général Ramon Cardoso, porte-parole de l'armée de l'air brésilienne.

D'autres débris, dont la dérive verticale retrouvée presque intacte, arriveront dimanche à Recife par bateau. «Les débris seront à la disposition du BEA», a expliqué l'officier général, qui ne sait pas s'ils resteront au Brésil ou seront acheminés en France.

Jusqu'à présent, 44 corps ont été repêchés et les médecins légistes brésiliens ont entamé jeudi le processus d'identification. Aucun nouveau corps n'a été repéré vendredi, mais de nouveaux débris ont été localisés, légèrement à l'ouest de la principale zone de recherche située à 640km au nord-est de l'archipel de Fernando de Noronha.

Les enregistreurs des données de vol et des conversations dans le cockpit -les fameuses «boîtes noires» en réalité de couleur orange pour faciliter leur repérage- n'ont pour le moment pas été retrouvés. Un sous-marin d'attaque français, l'Emeraude», est arrivé mercredi sur zone pour tenter de les localiser. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!