Pagaille dans les aéroports: Le mauvais temps vient jouer les trouble-fêtes

Actualisé

Pagaille dans les aéroportsLe mauvais temps vient jouer les trouble-fêtes

La troisième vague de neige de décembre sur le nord de l'Europe a semé la pagaille à la veille de Noël.

50% des vols prévus à l'aéroport parisien de Roissy vendredi matin ont été annulés.

50% des vols prévus à l'aéroport parisien de Roissy vendredi matin ont été annulés.

Des centaines de vols annulés et des dizaines de milliers de passagers coincés à Roissy, des routes coupées, des trains retardés: le réveillon de Noël s'annonçait très difficile.

Symbole de cette pagaille: 2000 personnes ont passé la nuit de jeudi à vendredi dans les aérogares, transformées en dortoirs géants à l'aide de lits de camps, de l'aéroport parisien de Roissy-Charles- de-Gaulle. Le secrétaire d'Etat aux Transports Thierry Mariani a jugé «probable» que des passagers y passent Noël.

Pour ajouter au désordre, 2000 personnes ont été évacuées vendredi d'une partie du terminal 2E, en zone sous douane, en raison d'une accumulation de neige sur le toit, a dit à l'AFP une source aéroportuaire.

Au vu de la neige et du froid et en raison du manque de glycol - le liquide de dégivrage des avions -, la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a fait annuler 35% des vols prévus à Roissy à partir de 13h00. Elle avait déjà supprimé la moitié du programme de la matinée.

Au total, 670 vols ont été annulés à Roissy, sur les 1160 normalement programmés. Avec 150 passagers par vol en moyenne, quelque 100'000 personnes étaient concernées.

Sérieux retards

Le trafic aérien belge a aussi subi de plein fouet ce nouvel assaut hivernal, le 20e en moins de deux mois. Des centaines de passagers ont passé la nuit dans des hôtels ou à l'aéroport de Charleroi, au sud de Bruxelles, de nombreux vols ayant été annulés jeudi soir.

A l'aéroport international de la capitale belge, des vols prévus jeudi ont été reportés à vendredi matin si les conditions le permettent. Des vols - notamment sur Milan, Madrid et Prague - ont été annulés. La plupart des autres enregistraient de sérieux retards.

Quelques annulations en Suisse

En Allemagne, l'aéroport de Düsseldorf, a dû fermer vendredi matin pendant cinq heures en raison de la neige. Quelque 90 vols sur les 335 prévus pour la journée ont été annulés, a indiqué un porte- parole.

L'aéroport international de Francfort par contre faisait état d'un trafic quasi-normal, tout comme ceux de Berlin et de Hambourg, a indiqué une porte-parole de la compagnie allemande Lufthansa.

Les aéroports helvétiques ont été légèrement touchés, par ricochet, par ces perturbations sur le Nord de l'Europe. Sur leurs sites internet respectifs, Genève-Cointrin, Zurich-Kloten et Bâle- Mulhouse faisaient état d'une poignée d'annulations chacun, principalement de et vers Paris, Bruxelles, l'Autriche et le Nord de Allemagne.

Train, routes, électricité

Sur les rails, la SNCF prévoyait de faire circuler tous ses trains pour Noël, mais des retards étaient prévisibles dans l'est et le sud-est à cause de la neige. Environ deux millions de voyageurs sont attendus ce week-end dans les gares, dont 800'000 vendredi. La SNCF a augmenté de 30% la capacité des TGV, qui seront quasiment tous complets.

Vingt-et-un départements étaient sous vigilance orange pour neige et verglas, surtout dans l'est. Plus de 10'000 foyers français étaient privés de courant en début d'après-midi, principalement dans l'est et le sud du pays, a-t-on appris auprès du gestionnaire du réseau de distribution d'électricité ERDF.

Trains allemands bloqués

En Allemagne, le verglas et la neige ont bloqué plusieurs autoroutes et voies ferrées vendredi, tandis que de nouvelles intempéries hivernales étaient annoncées pour le week-end de Noël.

Le trafic ferroviaire a ainsi été interrompu pendant plusieurs heures dans la nuit de jeudi à vendredi sur la ligne Hanovre-Berlin. Plusieurs trains ont été immobilisés et deux d'entre eux ont dû être remorqués jusqu'à Berlin à l'aide de locomotives diesel, selon la télévision NTV.

Neige et verglas ont provoqué bouchons et accidents sur toutes les routes du pays. L'autoroute entre Berlin et Hambourg était fermée vendredi matin en raison d'accidents. (ats/afp)

Retour à la normale samedi

Le trafic aérien s'améliorait progressivement vendredi soir et devrait redevenir «normal» samedi à Roissy, a annoncé à l'AFP la Direction générale de l'aviation civile (DGAC).

Pour samedi, «aucune consigne (d'annulation de vol) n'a été donnée aux compagnies» aériennes et le «trafic devrait être normal» dans les aéroports parisiens, a dit un porte-parole de la DGAC.

La DGAC a également fait état d'un «retour progressif à la normale» vendredi soir.

Ton opinion