Actualisé 15.06.2011 à 08:53

Politique

Le MCG peine à s'implanter en Romandie

Deux ans après avoir fondé un mouvement romand, le parti genevois reste sur sa faim. Seuls les cantons de Vaud et Neuchâtel accueillent une section.

Eric Stauffer est maintenant conseiller administratif d'Onex (GE).

Eric Stauffer est maintenant conseiller administratif d'Onex (GE).

Eric Stauffer est déçu. Le président du Mouvement citoyens genevois (MCG) n'a pas réussi à implanter le Mouvement citoyens romands (MCR) au-delà de Vaud et Neuchâtel, comme il l'espérait deux ans auparavant.

Selon «Le Temps», les cantons du Jura, de Fribourg et du Valais rechignent toujours à ouvrir une section du MCR. Selon une élue fribourgeoise, «le style du parti ne convainc pas».

Pour Eric Stauffer, cet échec est dû «au manque de moyens et de personnes». Pour le politologue René Knüsel, «un nouveau parti a besoin d'un terreau sociologique favorable pour d'implanter». Ce qui n'est pas forcément le cas à Fribourg ou dans le Valais. La domination d'un grand parti, comme le PDC, y est également un frein.

Reste que le président du MCG n'entend pas s'avouer vaincu. Il mise beaucoup sur le recrutement de l'ancien conseiller d'Etat neuchâtelois Frédéric Hainard pour aller chercher des voix. De même, il ambitionne de créer «un groupe de cinq élus sous la Coupole» en octobre. (20 minutes)

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!