Actualisé 14.05.2015 à 18:48

Etats-Unis«Le mécanicien n'a aucun souvenir de l'accident»

Le conducteur du train qui a déraillé mardi soir à Philadelphie ne se souvient pas de l'accident qui a fait au moins 8 morts et plus de 200 blessés.

1 / 13
16.05 Selon une conversation radio rapportée par la contrôleuse du train, un projectile pourrait être à l'origine du déraillement de train survenu mardi à Philadelphie.

16.05 Selon une conversation radio rapportée par la contrôleuse du train, un projectile pourrait être à l'origine du déraillement de train survenu mardi à Philadelphie.

Keystone/AP/Patrick Semansky
14.05 Le conducteur du train qui a déraillé mardi soir à Philadelphie (est des Etats-Unis) ne se souvient pas de l'accident qui a fait au moins 8 morts et plus de 200 blessés. Son avocat l'a révélé sur la chaîne ABC New

14.05 Le conducteur du train qui a déraillé mardi soir à Philadelphie (est des Etats-Unis) ne se souvient pas de l'accident qui a fait au moins 8 morts et plus de 200 blessés. Son avocat l'a révélé sur la chaîne ABC New

Keystone/AP/Patrick Semansky
13.05 Les enquêteurs ont mis la main sur la boîte noire du train qui a déraillé mardi soir à Philadelphie, mais les causes de l'accident, qui a fait six morts, ne sont pas encore connues. La vitesse serait en cause.

13.05 Les enquêteurs ont mis la main sur la boîte noire du train qui a déraillé mardi soir à Philadelphie, mais les causes de l'accident, qui a fait six morts, ne sont pas encore connues. La vitesse serait en cause.

Keystone/AP/Alejandro A. Alvarez

Le conducteur du train, qui roulait deux fois plus vite que la vitesse autorisée quand il est sorti des rails, «se souvient conduire le train. Il se souvient se rendre dans cette zone d'une manière générale (mais) n'a absolument aucun souvenir de l'accident ou de quelque chose d'anormal», a déclaré son avocat sur ABC News mercredi soir.

«L'autre chose dont il se souvient c'est d'avoir été projeté, d'avoir repris ses esprits, d'avoir retrouvé son sac, pris son téléphone portable et appelé le 911», qui est le numéro d'urgence aux Etats-Unis, a ajouté l'avocat.

Le conducteur ne se souvient pas avoir procédé à un freinage d'urgence. «Il a dit qu'il arrivait sur un tronçon où la vitesse est limitée. (...) Et la chose dont il se souvient ensuite c'est de s'être réveillé et de chercher son téléphone», a encore rapporté son avocat. Il a été «très bouleversé» d'apprendre par la suite ce qui était arrivé.

Comportement imprudent

Le conducteur coopère avec les autorités, auxquelles il a donné un échantillon de son sang et remis son téléphone portable, selon son avocat. Il souffre d'une commotion cérébrale et d'une blessure à la tête qui lui a valu 14 points de suture. Il a aussi été blessé aux jambes.

M. Nutter a estimé jeudi sur la chaîne CBS que le conducteur s'était montré «imprudent et irresponsable». «Je ne sais pas ce qui s'est passé avec lui, ce qui s'est passé dans la cabine» de pilotage du train. «Il n'y a aucune excuse possible», a-t-il ajouté.

Accident évitable

Mardi soir, le train 188 de la compagnie ferroviaire publique Amtrak qui reliait Washington à New York a pris un virage à 170 km/h, soit deux fois la vitesse autorisée, avant de freiner d'urgence et de dérailler, selon les enquêteurs.

L'accident aurait pu être évité si des limiteurs de vitesse avaient été installés sur la voie comme requis par le Congrès d'ici la fin de l'année, ont-ils plaidé. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!