Actualisé 02.06.2013 à 18:18

Affaire MörgeliLe médiateur de la SSR rejette 2 des 3 réclamations

Le médiateur alémanique de la SSR a rejeté dimanche deux plaintes de Christoph Mörgeli (UDC/ZH) en lien avec les émissions «Rundschau» et «10vor10». Il a en partie approuvé une troisième réclamation contre la télévision alémanique SRF.

Le médiateur Achille Casanova s'est montré critique envers les plaintes de Christoph Mörgeli, comme le soulignent les trois rapports finaux dont font état le «Sonntagsblick» et la «Schweiz am Sonntag», transmis dimanche à l'ats.

Professeur à l'Université de Zurich, le conseiller national zurichois UDC a été mis en cause le 27 mars et le 3 avril par la «Rundschau» ainsi que le 28 mars par «10vor10». Selon les personnes interrogées par la SRF, au moins une dizaine d'étudiants en médecine ont obtenu leur doctorat sous la direction de Christoph Mörgeli alors que leur travail ne remplissait pas les critères et se limitait essentiellement à des traductions d'anciens textes.

Christoph Mörgeli avait reproché à la télévision alémanique d'avoir «falsifié» et «distordu» les interviews anonymes de deux anciens doctorants qu'il a encadrés et s'était plaint au médiateur de la SSR. Il avait en outre accusé la SRF de diffamation.

«Reportage unilatéral»

Le reportage de la SRF était partiellement unilatéral, a condamné le médiateur. Des aspects importants avaient été écartés ou pas assez approfondis.

Comme Christoph Mörgeli a eu l'occasion dans une interview de répondre aux reproches formulés, il ne peut pas soutenir le recours du politicien, écrit le médiateur dans une lettre au conseiller national. Et cela, même s'il peut comprendre sa réaction critique sur ce sujet.

«En partie justifiée»

Achille Casanova a toutefois jugé en partie jusitifiée l'une des deux plaintes du conseiller national UDC contre «Rundschau». L'émission du 3 avril portait sur les capacités qu'il faut posséder en Suisse pour recevoir le titre «Dr». Les spectateurs n'ont pas pu se faire une opinion propre sur cette question et le principe de la présentation fidèle des événements n'a pas été respecté, note le médiateur.

Christoph Mörgeli n'est pas satisfait de cette décision. Il va porter le cas devant l'Autorité indépendante d'examen des plaintes en matière de radio-télévision (AIEP), a-t-il déclaré à l'ats. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!