Actualisé 27.05.2009 à 15:48

CapécitabineLe médicament qui efface les empreintes

Un médicament anticancéreux, la capécitabine, présente la particularité de pouvoir effacer les empreintes digitales et donc de causer des ennuis lors de voyages aux Etats-Unis.

Des médecins du Centre national du cancer de Singapour rapportent ainsi le cas d'un homme de 62 ans traité depuis plus de trois ans par Xeloda (nom commercial du médicament des laboratoires Roche) pour un cancer du nasopharynx avancé. Se rendant aux Etats-Unis visiter des proches, il s'est retrouvé bloqué pendant quatre heures à la douane de l'aéroport, les agents de l'immigration n'arrivant pas à lire ses empreintes digitales.

Les Etats-Unis imposent la lecture des empreintes à l'entrée du territoire.

Constatant que ce patient ne menaçait pas la sécurité nationale, les agents de l'immigration l'ont finalement laissé pénétrer aux Etats-Unis, tout en lui conseillant de voyager avec une lettre de son cancérologue mentionnant que son traitement pouvait effacer ses empreintes digitales.

Les patients qui prennent de la capécitabine au long cours peuvent effectivement avoir des problèmes d'identification via leurs empreintes digitales, mettent en garde les auteurs de l'article, qui recommandent aux patients de prendre leurs précautions pour ne pas subir ce genre de désagrément. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!