Santé: Le médicament qui envoie un SMS au médecin
Actualisé

SantéLe médicament qui envoie un SMS au médecin

L'invention d'une entreprise californienne pourrait changer le quotidien des malades. La firme a créé un comprimé comportant une micropuce, qui envoie des informations au médecin.

par
Janko Skorup
La Smart Pill pourrait révolutionner la prise de médicament

La Smart Pill pourrait révolutionner la prise de médicament

Les patients qui oublient leur traitement ont peut-être une solution. Une micropuce «comestible» signale la prise du remède au praticien.

L'entreprise pharmaceutique californienne Proteus Biomedical pourrait bientôt révolutionner la vie de certains malades, notamment ceux qui souffrent d'Alzheimer.

Une micropuce est intégrée dans les comprimés. Une fois le remède ingéré, le médecin de famille est informé par smartphone ou internet. Ce dernier peut alors télécharger les données via Bluetooth, comme l'heure à laquelle le médicament a été pris. La puce est activée par l'acide gastrique et envoie un signal sur un pansement récepteur placé sur la peau du patient. Ce «patch» sert alors d'émetteur au praticien.

La Suisse pourrait suivre

Nommée Smart Pills, cette technologie sera en vente d'ici à la fin de l'année en Angleterre. Et la Suisse pourrait bientôt suivre. Selon Proteus Biomedical, il existe une collaboration avec Novartis pour le Diovan, qui est prescrit pour réguler la tension artérielle.

Polémique autour du secret médical

Si tout semble sous contrôle du point de vue sanitaire, des questions se posent quant au secret médical. «Le fait de transmettre les données par Bluetooth comporte certains risques. Des personnes non autorisées pourraient tout à coup avoir accès aux données privées des patients», avertit la porte-parole du préposé fédéral à la protection des données, Eliane Schmid.

L'électronique intéresse l'industire pharmaceutique

Le développement électronique engendre un nombre toujours croissant de possibilités pour l’industrie pharmaceutique. Dr. Peter Frey de l’hôpital universitaire de Berne explique que les technologies électroniques représentent l’avenir de l’industrie pharmaceutique. Selon des analystes de Ernst & Young, des entreprises spécialisées dans l’électronique vont peu à peu faire leur apparition avec de nouvelles idées pour profiter de ce marché. Afin de ne pas être dépassés, les entreprises pharmaceutiques sont presque obligées de collaborer avec ces entreprises spécialisées dans l’électronique. Un exemple : la collaboration entre Novartis et Proteus Biomedical.

Ton opinion