Football: Le meilleur et le pire du Boxing Day
Publié

FootballLe meilleur et le pire du Boxing Day

Le jour férié, qui est devenu une institution pour le football anglais, nous a offert un but de délice et un raté d’anthologie.

par
Thibaud Oberli
Che Adams (g) a manqué l’immanquable samedi contre Fulham.

Che Adams (g) a manqué l’immanquable samedi contre Fulham.

KEYSTONE

Samedi, le Boxing Day battait son plein outre-Manche, avec un calendrier chargé qui s’étale jusqu’à dimanche. L’occasion d’avoir un peu de spectacle sportif durant cette période de fêtes. Comme chaque année, ce jour un peu spécial nous a offert son lot de moments forts.

Un but depuis son propre camp

La merveille du jour vient des pelouses de Championship. Dans la rencontre qui opposait Cardiff (12e) à Brentford (4e), c’est le milieu de terrain Will Vaulks des outsiders qui s’est illustré avec un doublé. Mais c’est surtout la première réussite du joueur de 27 ans qui est à souligner. Dans le temps additionnel de la première mi-temps, Vaulks a été pris d’une inspiration magnifique. En contre-attaque, le milieu défensif a commencé par se donner de l’espace en réalisant un une-deux avec un coéquipier. Voyant le gardien trop éloigné de sa cage, le joueur de l’équipe galloise a tenté une frappe aussi puissante que précise. Impossible pour le gardien d’imaginer intervenir sur cette tentative de 60 mètres.

Il s’est même offert un doublé en marquant à la 76e, mais c’était compter sans la forme de son adversaire Sergi Canos. Ce dernier s’est fait l’auteur d’un triplé, permettant à son équipe de continuer son combat pour la tête du classement (2-3).

Adams manque le cadre à bout portant

Pourtant en forme cette saison, Che Adams a signé le raté de la journée. En déplacement face aux relégables de Fulham (18e), le buteur de Southampton (8e) n’avait pas la chance de son côté. Son équipe aurait aussi pu s’installer au pied du podium de Premier League.

Après un coup franc très travaillé de l’artificier James Ward-Prowse repoussé par la transversale, Che Adams a fait son boulot d’attaquant et tenté de reprendre le rebond. Mais, pris par sa vitesse, il n’est pas parvenu à effleurer le ballon pour le pousser au fond des filets.

Son équipe a continué de se casser les dents sur un Fulham bien en jambes. La VAR n’est pas venue aider les Saints, puisque deux réussites ont, justement, été annulées par l’assistance vidéo. Ce match nul (0-0) est une bonne opération pour les Londoniens, qui n’ont plus qu’un point à gommer pour sortir de la zone rouge.

Ton opinion

0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé