Vaud: Le message «Black lives don’t matter» a coûté cher à un étudiant
Publié

VaudLe message «Black lives don’t matter» a coûté cher à un étudiant

Un jeune homme de 21 ans a été condamné avec sursis par ordonnance pénale pour un message raciste envoyé dans un groupe Telegram de l’EPFL. 

Le slogan «Black lives matter» ou «La vie des Noirs compte» est de plus en plus utilisé dans le monde depuis l’affaire qui a coûté la vie à George Floyd aux États-Unis.

Le slogan «Black lives matter» ou «La vie des Noirs compte» est de plus en plus utilisé dans le monde depuis l’affaire qui a coûté la vie à George Floyd aux États-Unis.

AFP via Getty Images

Un étudiant genevois inscrit à l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) s’est retrouvé dans une procédure pénale pour discrimination raciale. Le jeune homme de 21 ans a posté un message dans un groupe Telegram réservé aux étudiants de l’EPFL. Inscrit sous un pseudonyme, il a envoyé le message «Black lives don’t matter» (La vie des Noirs ne compte pas) dans ledit groupe en décembre 2020. L’EPFL a dénoncé les faits à la justice environ un mois après les faits.

Reconnu coupable de discrimination raciale, l’étudiant a été condamné par ordonnance pénale à 40 jours-amende à 30 francs avec un sursis de deux ans et à une amende de 300 francs. Il a également dû payer 1425 francs de frais de justice. Avant les faits reprochés, le casier judiciaire du prévenu ne comptait aucune inscription.

(apn)

Ton opinion