Actualisé 26.11.2014 à 07:18

Genève

Le meurtre de la route des Jeunes demeurera impuni

Grâce à une reconstitution en mars dernier, soit treize ans après les faits, la police avait identifié un suspect. Celui-ci est décédé en mai.

de
jef
La reconstitution s'était déroulée le 17 mars dernier. Elle avait permis de déterminer le modèle exact de véhicule employé, à l'époque, par le tueur.

La reconstitution s'était déroulée le 17 mars dernier. Elle avait permis de déterminer le modèle exact de véhicule employé, à l'époque, par le tueur.

A Genève, le meurtre de la route des Jeunes, commis il y a plus de 13 ans, restera à jamais impuni. La justice genevoise a annoncé mardi avoir clos la procédure. L'enquête avait pourtant été relancée en mars de cette année et avait permis d'identifier un possible suspect, mais celui-ci est décédé en mai dernier.

Le décès du suspect mettant fin à l'action pénale, la procédure a été close, a indiqué dans un communiqué diffusé mardi le Ministère public genevois.

Les faits s'étaient déroulés en juin 2001, peu avant 23h00, sur la route des Jeunes, sur les voies de circulation menant à la Jonction. La victime attendait dans sa voiture à un feu de signalisation. Le tireur, arrivé à bord d'un autre véhicule, s'était alors arrêté à sa hauteur, l'avait abattue, avant de quitter rapidement les lieux.

Dans les années nonante, la victime avait été condamnée pour des actes de pédophilie. En mars dernier, l'enquête avait été relancée et une reconstitution avait été effectuée sur les lieux du crime dans des conditions semblables à celles qui prévalaient 13 ans auparavant.

L'opération avait permis à la police genevoise d'identifier formellement le modèle de voiture dans lequel se trouvait le tueur. Les enquêteurs disposaient d'images de vidéosurveillance de l'époque. Leur qualité état toutefois assez mauvaise. Il faisait nuit et il pleuvait au moment du meurtre. Les caméras se trouvaient par ailleurs assez loin de la scène du crime.

Malgré ces maigres éléments à disposition le Groupe technique de recherche de véhicules de la police genevoise avait été capable de déterminer la marque et le modèle de voiture dans lequel circulait le tueur. Un suspect possible avait même été ciblé, mais cette personne est morte en mai dernier. (jef/ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!