La Chaux-de-Fonds (NE): Le meurtre de la vendeuse restera impuni
Actualisé

La Chaux-de-Fonds (NE)Le meurtre de la vendeuse restera impuni

Epilogue en queue de poisson quatorze mois après la mort de Salomée, vendeuse de billets de loto. Le coupable est irresponsable et l'homme qui avait avoué a été innocenté.

par
Christian Humbert

Le procureur neuchâtelois s'est retrouvé face à deux meurtriers potentiels de Salomée, 59 ans, vendeuse de billets de la loterie, étranglée chez elle en mai 2011. Il n'y aura pourtant pas de procès. L'un des deux prévenus a avoué, mais il est innocent. Le mari de la victime, âgé de 81 ans, a été déclaré coupable du meurtre, mais il ne peut pas être condamné, car sénile et atteint d'alzheimer.

L'homme innocenté avait été arrêté car il était la ­dernière personne vue en compagnie de la victime. Ce jeune de 24 ans, à l'AI, travaillait dans un atelier protégé. S'il avait d'abord contesté, rappelle son premier avocat, Me Blaise Péquignot, il avait ensuite reconnu le meurtre par trois fois, pour finalement s'en étonner quelques heures après, devant un juge chargé de décider de sa détention. L'enquête scientifique a finalement démontré que ce suspect prêt à endosser n'importe quelle accusation était innocent. Le procureur l'a libéré avant Noël.

Dernièrement, il a délivré une ordonnance de classement. Il en va autrement du mari de la victime, qui avait déclaré avoir été attaqué par un ­homme masqué. Reconnu comme étant l'auteur du crime, l'octogénaire ne pourra toutefois pas être jugé, en raison de son irresponsabilité. Le Canton devra passer à la caisse. L'avocate du jeune homme blanchi déposera une demande d'indemnités de plusieurs dizaines de milliers de francs couvrant les sept mois de prison, les pertes de ­salaire, le tort moral et les frais de la défense.

Ton opinion