Enquête criminelle: Le meurtre d’un jeune Breton en Croatie rebondit en France
Publié

Enquête criminelleLe meurtre d’un jeune Breton en Croatie rebondit en France

L’enquête sur un crime dans une forêt des Balkans, en 2020, a mené la police sur la piste d’une arnaque rocambolesque.

Eliot C., 24 ans, aimait se présenter comme un globe-trotter.

Eliot C., 24 ans, aimait se présenter comme un globe-trotter.

DR

Il avait dit qu’il partait travailler dans un resto de Zagreb en février 2020. Le corps à moitié calciné d’Eliot C. avait été trouvé un mois plus tard dans une forêt croate. Il avait été frappé à la tête et étranglé. Depuis, le meurtre de ce Breton de 24 ans restait un mystère.

Après que les pistes locales ont fait chou blanc, l’enquête vient de rebondir en France: six suspects ont été inculpés pour «meurtre en bande organisée», révèle «Le Parisien». Les policiers ont eu la puce à l’oreille quand ils ont réalisé que le resto où Eliot avait trouvé du boulot… n’existait pas.

Il voulait simuler sa propre mort

Surtout, ce garçon vivant de petits jobs avait conclu trois assurances décès pour un total de 1,2 million d’euros. Bénéficiaire du magot: une femme, inconnue des proches d’Eliot. En revanche les enquêteurs se sont aperçus qu’elle était la petite amie d’un quadra condamné pour de multiples arnaques, Erwan G.

Ils ont établi que les deux hommes s’étaient rencontrés par hasard, lors d’un covoiturage, et qu’ils étaient en Croatie au même moment. Reste à savoir ce qu’il s’est passé dans le pays. Un scénario évoqué par «Le Parisien» est que le Breton aurait voulu simuler sa propre mort pour partager le pactole avec G. Un plan qui a manifestement très mal tourné. 

Un «Madoff»

(arg)

Ton opinion