Canton de Zurich: Le meurtrier du sexagénaire disparu avoue
Actualisé

Canton de ZurichLe meurtrier du sexagénaire disparu avoue

L'homme suspecté du meurtre d'un sexagénaire dans la région frontalière de Rafz (ZH) est passé aux aveux.

1 / 12
06.06 Un Brésilien de 34 ans a avoué le meurtre du sexagénaire dans la région frontalière de Rafz (ZH). Arrêté la semaine dernière, il a admis avoir tué cet habitant d'Eglisau (ZH), dont le corps reste introuvable pour l'instant.

06.06 Un Brésilien de 34 ans a avoué le meurtre du sexagénaire dans la région frontalière de Rafz (ZH). Arrêté la semaine dernière, il a admis avoir tué cet habitant d'Eglisau (ZH), dont le corps reste introuvable pour l'instant.

La maison de l'auteur présumé du meurtre dans laquelle il vivait avec ses trois enfants.

La maison de l'auteur présumé du meurtre dans laquelle il vivait avec ses trois enfants.

Auparavant il habitait la maison de droite, tandis que le retraité disparu habite la maison rouge.

Auparavant il habitait la maison de droite, tandis que le retraité disparu habite la maison rouge.

Arrêté la semaine dernière, il a admis avoir tué cet habitant d'Eglisau (ZH), dont le corps reste introuvable pour l'instant. Seule la voiture de la victime a été retrouvée calcinée dans une forêt.

La procureure en charge de l'affaire a confirmé lundi à l'ats une information révélée par le site en ligne de la NZZ. Le 31 mai, la police avait arrêté à Rafz le meurtrier présumé, âgé de 34 ans, et son épouse âgée de 33 ans. Cette dernière a été relâchée deux jours plus tard, aucun soupçon ne pesant sur elle, contrairement à son mari.

Victime introuvable

La victime du crime reste introuvable, malgré les aveux du meurtrier présumé. L'homme âgé de 67 ans a été vu pour la dernière fois le 22 avril alors qu'il sortait d'un immeuble de locaux commerciaux. L'enquête a permis d'établir qu'il s'était bagarré, le même jour, avec un homme plus jeune sur un parking.

Tous deux ont ensuite quitté les lieux dans sa voiture. Le véhicule a été découvert calciné deux jours plus tard dans une forêt à Lottstetten, commune allemande voisine de Rafz. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion