Affaire Florence Cassez: Le Mexique serait «en marge du droit international»
Actualisé

Affaire Florence CassezLe Mexique serait «en marge du droit international»

Le Mexique s'est mis «en marge du droit international» en refusant le transfèrement en France de Florence Cassez, a affirmé mardi l'avocat de la jeune femme.

Le président mexicain Felipe Calderon a annoncé lundi lors d'une conférence de presse que la Française - âgée de 34 ans - ne serait pas transférée dans son pays d'origine. Il s'agit d'une décision «annoncée unilatéralement par le président dans un show médiatique à des fins électorales», a affirmé Me Franck Berton, interrogé par l'AFP.

Ceci «au mépris de la Convention internationale de Strasbourg» que le Mexique a signée. Et l'avocat français de poursuivre: «Je demande à l'Etat français de déférer le Mexique devant la Cour internationale de justice de La Haye».

«Falsification»

L'avocat entend par ailleurs porter plainte en France contre le ministre mexicain de la Sécurité publique pour «falsification» lors de la mise en scène d'arrestation de la jeune femme, organisée le 9 décembre 2005 près de Mexico devant les caméras de télévision alors qu'elle avait en fait été appréhendée la veille.

La Française a été condamnée à 96 ans de prison, peine ramenée en appel à 60 ans, pour son implication supposée dans des enlèvements avec son compagnon mexicain de l'époque. La jeune femme a toujours clamé son innocence.

Lors d'une visite au Mexique en mars, le président français Nicolas Sarkozy s'était mis d'accord avec son homologue mexicain pour créer un groupe de travail composé de juristes afin d'étudier les suites à donner à la demande de transfèrement en France de la jeune femme. Une possibilité prévue par une convention de 1983 signée par Paris et Mexico.

Lors de sa conférence de presse de mardi, M. Calderon a déclaré que le groupe de travail était parvenu à la conclusion que Florence Cassez devait purger sa peine. «Personne n'est au-dessus de la loi au Mexique (...) Le cas de Florence Cassez ne peut être une exception», a-t-il dit.

(ats)

Ton opinion