Actualisé 24.05.2007 à 05:23

Le Milan prend sa revanche sur Liverpool

Un doublé de Filippo Inzaghi a permis au Milan AC de battre 2-1 Liverpool en finale de la Ligue des champions mercredi à Athènes.

Le Milan AC a ainsi obtenu son septième sacre dans la plus prestigieuse des coupes européennes, pour revenir à deux longueurs du Real Madrid, le club le plus titré dans la compétition.

Menés 2-0 après les buts d'Inzaghi aux 45e et 83e minutes, les Reds de Liverpool ont brièvement repris espoir après un but de la tête de Dirk Kuyt, reprenant la balle au deuxième poteau après une balle déviée sur corner (1-2, 89e). Mais il était trop tard...

Instruites par le scenario fou d'Istanbul, les deux équipes entamaient la finale prudemment, chacune consciente du danger représenté par l'adversaire. A preuve, le premier tir survenait à la 10e minute seulement, Jermaine Pennant voyant sa frappe cadrée bloquée par le gardien brésilien de Milan, Dida.

Les Reds, vainqueurs en 2005 après avoir été menés 3-0 à la mi-temps, se créaient les meilleures occasions des 45 premières minutes. Notamment sur une frappe de Xabi Alonso, après un cafouillage de la défense lombarde (27e).

Mais l'expérimenté Milan ouvrait le score juste avant la mi-temps, grâce à un coup franc obtenu par son maître à jouer Kaka, à 22 mètres du but de Liverpool. Andrea Pirlo enveloppait son ballon qui heurtait à hauteur du mur la tête de Filippo Inzaghi, avant de finir dans les filets anglais de Pepe Reina (1-0, 45e).

Inzaghi devenait avec son 57e but inscrit en coupes européennes le quatrième marqueur de tous les temps sur les tablettes de l'UEFA.

Carlo Ancelotti qui avait préféré Inzaghi à Alberto Gilardino pouvait être content de son choix.

En début de deuxième période, les Reds poussaient, se rappelant qu'ils étaient revenus au score à Istanbul grâce à trois buts inscrits en six minutes à partir de la 54e minute du match. Le capitaine Steven Gerrard se présentait seul sur le côté face à Dida qui captait le ballon expédié par le plat du pied (63e). Puis après une «passe décisive» du dos de l'arbitre allemand, Gerrard frappait légèrement trop croisé (72e).

Sentant le temps filer, Rafael Benitez lançait le grand attaquant Peter Crouch à la place du milieu défensif Javier Mascherano (78e).

Sur corners et en contre, le Milan AC laissait planer le danger du KO.

Il survenait sur une petite balle en profondeur distillée par Kaka: Inzaghi partait seul face à Reina, le feintait pour d'une balle croiser réussir le doublé dans cette finale (2-0, 83e).

Ces 37e et 38es but d'Inzaghi en 66 matches de Ligue des champions sonnaient le glas pour Liverpool qui voyait s'échapper la possibilité de remporter pour la sixième fois le trophée.

D'une frappe, Crouch contraignait Dida à une claquette salvatrice (84e). Le but tardif sur corner de Dirk Kuyt (89e) ne changeait rien au résultat.

(ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!