Publié

LausanneLe miniaéroport cristallise l’hostilité de toutes parts

Voisins, élus et collectifs écolos mettent la pression sur le site de la Blécherette, jugé bruyant et censé s’agrandir bientôt.

par
Francesco Brienza
La structure voit passer 38’000 mouvements d’avions par an.

La structure voit passer 38’000 mouvements d’avions par an.

Patrick Martin/24H

Sale période pour le modeste aéroport de la capitale. Après le sabotage d’Extinction Rebellion sur le tarmac en juillet, voilà que les riverains excédés par le bruit des avions demandent sa fermeture. Une manifestation est prévue samedi. «Depuis des décennies, il nous empoisonne la vie au sens propre comme au figuré», dénoncent les organisateurs. «Vivre à proximité est un calvaire, détaille une habitante. Beaucoup d’avions volent tous les jours, à toute heure.»

Vieux dossier

Sur le plan politique, la pression monte aussi. Cet été, les Verts se sont montrés sceptiques sur le projet de création d’un nouveau bâtiment, censé accueillir des simulateurs de vols. «Rien n’indique que ceux-ci permettront de diminuer le nombre de mouvements en plein ciel et les nuisances associées», soulignaient-ils. En début d’année, des élus avaient déjà saisi pour la énième fois la Municipalité dans ce dossier: un rapport sur l’impact de l’aéroport est d’ailleurs attendu prochainement.

«Coup de poignard dans le dos»

Contacté, un administrateur de l’aéroport se dit déçu de la démarche des riverains. «Nous discutons avec eux toute l’année, note Patrick de Preux. Leur manif est un coup de poignard dans le dos.» L’homme rappelle que l’aéroport contribue à la prospérité de la région. «Bobst ou Nestlé y font appel, et beaucoup de pilotes y sont formés.» Sur les nuisances, il ajoute que l’achat d’appareils moins bruyants est privilégié. «Mais cela prend du temps.» Enfin, le site accueille aussi les hélicoptères de la Rega et de la police.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
392 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Nano

18.09.2020 à 18:11

Je suis attristé d'assister aux revendications des grincheux et grincheuses de Boisy. Ils se battent pour une cause dont ils ne verront pas le résultat et gâche ainsi le peu d'années qui leur restent à vivre !

Sébastien De Genève

18.09.2020 à 13:00

C'est la faute aux autorités lausannoises qui n'avaient qu'à pas laisser construire des nouveaux logements si proche de l'aérodrome, car je signale que l'aérodrome de La Blécherette n'est pas d'aujourd'hui, mais qu'il existe depuis longtemps.

Il va falloir tourner à droite

18.09.2020 à 10:25

Tout me fait mal (gaucho)