Actualisé 02.02.2015 à 20:17

FranceLe ministre de l'Economie reçoit des menaces de mort

Emmanuel Macron a révélé lundi à l'Assemblée nationale avoir reçu «des menaces de mort» de membres de professions libérales réglementées dont il veut réformer l'exercice.

Le ministre a accusé les représentants de ces professions (notaires, huissiers...) d'agiter des «peurs» autour de sa réforme en discussion au Parlement, estimant que cela n'est «pas à la hauteur du débat».

Emmanuel Macron a rappelé que sa réforme a pour but de «moderniser une partie du fonctionnement de ces professions réglementées». Il a reconnu s'être «trompé» sur certaines mesures du projet qui a provoqué une levée de boucliers des professions concernées. Il a accepté de modifier substantiellement une mesure clé de son projet de loi sur les tarifs de ces professions.

Le Parlement français examine depuis le 12 janvier le projet de loi Macron qui rassemble une série de mesures destinées à donner un coup d'oxygène à l'économie, parmi lesquelles l'extension du travail du dimanche et la libéralisation des professions juridiques réglementées.

Celles-ci ont manifesté à plusieurs reprises pour s'opposer à la libéralisation des conditions de leurs activités et à la révision de leurs tarifs. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!