Vaud - Le MOB épinglé pour manquements de contrôles

Publié

VaudLe MOB épinglé pour manquements de contrôles

L’accident de la compagnie du chemin de fer Montreux–Oberland bernois en septembre dernier est dû à un essieu abîmé. Tous les tests avaient été effectués, selon la compagnie.

A la suite de l’accident de 2020, la compagnie Montreux –Oberland bernois a modifié ses procédures de révision. 

A la suite de l’accident de 2020, la compagnie Montreux –Oberland bernois a modifié ses procédures de révision.

MOB 

Le Service suisse d’enquête de sécurité a rendu son rapport sur le déraillement d’un train de voyageurs de la compagnie du chemin de fer Montreux–Oberland bernois (MOB) à Rossinière (VD), le 11 septembre dernier. Selon le «24 heures», le rapport révèle non seulement que la rupture d’un essieu est à l’origine de l’accident, mais aussi que les procédures de contrôles n’ont pas été effectuées correctement.

Selon la compagnie, tous les tests avaient été réalisés et il était impossible ou presque de déceler la fissure. Le porte-parole du MOB se défend en précisant que les examens par ultrasons de l’essieu, réalisés en juin 2015 étaient conformes aux normes du moment. «C’est en 2016 que la législation a changé.» Il complète en déclarant que la compagnie a modifié sa procédure de révision depuis l’accident.

Pour mémoire, le déraillement du train n’avait fait que des dégâts matériels.

(sme)

Ton opinion