Etats-Unis: Le mode de vie des Trump fait mal au Secret Service
Actualisé

Etats-UnisLe mode de vie des Trump fait mal au Secret Service

Les voyages fréquents et les habitudes atypiques du président et de sa grande famille plombent les finances des services secrets, chargés de leur sécurité.

par
joc
1 / 150
Donald Trump s'est attaqué l'une des initiatives les plus emblématiques de son prédécesseur Barack Obama: le rapprochement avec Cuba, entamé fin 2014. Il annonce annuler cet accord «avec effet immédiat» qui consacrait le rapprochement diplomatique des deux pays après plus de 50 ans de gel diplomatique. Il promet «un meilleur accord pour les Cubains». (Vendredi 16 juin 2017)

Donald Trump s'est attaqué l'une des initiatives les plus emblématiques de son prédécesseur Barack Obama: le rapprochement avec Cuba, entamé fin 2014. Il annonce annuler cet accord «avec effet immédiat» qui consacrait le rapprochement diplomatique des deux pays après plus de 50 ans de gel diplomatique. Il promet «un meilleur accord pour les Cubains». (Vendredi 16 juin 2017)

AFP
L'administration Trump a publié sa feuille de route pour diminuer la règlementation bancaire en recommandant notamment un allègement des tests de résistance des grandes banques, selon un rapport publié par le Trésor. (Lundi 12 juin 2017)

L'administration Trump a publié sa feuille de route pour diminuer la règlementation bancaire en recommandant notamment un allègement des tests de résistance des grandes banques, selon un rapport publié par le Trésor. (Lundi 12 juin 2017)

AFP
Donald Trump continue sa guerre contre James Comey, accusant l'ex-chef du FBI  de lâcheté pour avoir fait fuiter à la presse des notes compromettantes sur leurs rencontres privées, (Dimanche 11 juin 2017)

Donald Trump continue sa guerre contre James Comey, accusant l'ex-chef du FBI de lâcheté pour avoir fait fuiter à la presse des notes compromettantes sur leurs rencontres privées, (Dimanche 11 juin 2017)

AFP

Déjà sur les dents après plusieurs tentatives d'intrusion à la Maison-Blanche, le Secret Service doit également composer avec des problèmes d'argent. L'agence a en effet demandé au Office of Management and Budget (OMB) 60 millions de dollars supplémentaires pour l'année fiscale 2018, écrit le «Washington Post». Cette somme comprend 27 millions pour assurer la sécurité du triplex occupé par Melania Trump et son fils Barron sur la 5e avenue à New York. Le Secret Service aurait aussi besoin de 33 millions en plus pour payer les frais des voyages effectués par le président, le vice-président les chefs d'Etat en visite.

L'OMB, l'organisation chargée d'aider le président à préparer et contrôler les budgets annuels, a refusé d'accorder cette rallonge au Secret Service. Pour compenser, l'agence pourrait donc se voir contrainte de tailler dans d'autres opérations, comme les recherches d'enfants disparus, la contrefaçon de monnaie ou les cyberattaques.

Fréquents voyages en Floride

Ce qui plombe particulièrement les comptes du Secret Service, ce sont les nombreux voyages de Donald Trump à Mar-A-Lago (Floride), où se trouve sa résidence secondaire. Depuis son investiture, le milliardaire s'y est déjà rendu à cinq reprises. Des trajets qui auraient coûté aux contribuables la bagatelle de trois millions de dollars. En février, Eric Trump, l'un des fils du président, s'est rendu en Uruguay pour assurer la promotion de la Trump Organization. Ce déplacement a coûté 90'000 dollars en frais d'hôtel pour les agents du Secret Service qui étaient chargés de protéger Eric Trump, reprend le Huffington Post.

L'idée que les Américains se retrouvent avec des factures plus élevées pour aider le Secret Service à assurer la sécurité de la richissime famille Trump risque de faire du grabuge. Sean Spicer, porte-parole de la Maison-Blanche, a balayé la polémique: «Les présidents voyagent toujours. Le président, où qu'il aille, il amène du personnel avec nous. C'est quelque chose qui arrive», a-t-il déclaré. Jonathan Wackrow, ancien agent des services secrets, estime pour sa part que «le Secret Service ne peut pas décider du mode de vie de son protégé. Il doit s'y adapter. Je pense qu'ils ne s'attendaient pas à autant de voyages en Floride.»

Ton opinion