Actualisé 14.12.2009 à 16:11

Bébé de 10 mois agressé par un pitbullLe molosse était détenu illégalement

Un pitbull a blessé un enfant de 10 mois mercredi dernier à Préverenges (VD). La vie du garçonnet n'est pas en danger mais il a été touché à un oeil. Le chien, un mâle de trois ans et demi détenu illégalement dans le canton, a été séquestré et sera évalué jeudi.

de
ats/20 minutes online

Le bambin a été mordu dans sa poussette. «Je me promenais vers midi lorsque j'ai rencontré une dame avec cinq chiens, tenus en laisse à une longueur de 4 à 5 mètres. Je lui ai demandé de ne pas approcher parce que mon bébé a peur», a raconté la mère lundi à la Radio Suisse Romande (RSR), revenant sur un article du «Blick».

Alors que l'employée de gardiennage de chiens lui disait de ne pas s'inquiéter, le pitbull a sauté sur l'enfant. «Il a mis la machoire sur la tête de mon fils. Il lâchait pas mon gamin, c'était les secondes les plus longues de ma vie », a ajouté la mère, sous le choc.

L'enfant, encore hospitalisé, a un oeil enflé mais le globe oculaire ne paraît pas atteint.

Le chien a été brièvement séquestré par la police, puis remis à sa propriétaire. Pour la brigade canine, le pitbull était sociable et joueur: elle n'a pas relevé d'agressivité. De son côté, la police de Morges ne parle pas d'une agression, mais elle signale des «griffures» près de l'oeil qui se seraient ensuite infectées.

Les parents ne connaissent pas l'identité du propriétaire. «Il ne nous a pas contacté, pas une excuse, rien», déplore la mère.

Enquête interne

Informée lundi de l'affaire, la conseillère d'Etat Jacqueline de Quattro a ordonné une enquête interne pour savoir ce qui s'est passé. Elle a fait immédiatement séquestrer le pitbull qui subira jeudi une batterie de tests médicaux et comportementaux. Puis le vétérinaire cantonal décidera de son sort, a-t-elle dit à l'ATS.

Mme de Quattro a précisé que le chien était en infraction avec la loi. Le pitbull fait partie des trois races, avec les amstaff et les rottweiler, considérées comme potentiellement dangereuses par le canton. Leurs détenteurs doivent s'annoncer et passer un test de maîtrise pour obtenir une autorisation. Ce qui n'avait pas été fait.

Liste juste

«Les gens doivent se soumettre à cette loi pour éviter des accidents», a souligné Mme de Quattro. «La liste des chiens potentiellement dangereux est juste: le pitbull y figure car il peut avoir un comportement brusque», a-t-elle ajouté.

La remise en liberté du chien après l'agression «me paraît une erreur», a-t-elle ajouté. «Il y a eu une fausse appréciation quelque part, mais cela reste à éclaircir», a-t-elle précisé. La mère de l'enfant a annoncé qu'elle allait porter plainte.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!