Actualisé 27.01.2020 à 13:26

TennisLe monde du tennis pleure Kobe Bryant

Kobe Bryant adorait le tennis. Le circuit s'est réveillé sous le choc et les hommages se sont multipliés à Melbourne Park.

von
Sport-Center

En Australie, la terrible nouvelle a frappé au réveil, plongeant le petit monde du tennis dans une forme de tristesse incrédule. Avec le mort de Kobe Bryant, les stars du circuit ont non seulement perdu un exemple, l'un des sportifs contemporains qui les a le plus inspirés. Mais ils pleurent aussi un amoureux de leur sport, un suiveur attentif de leur quotidien.

Ainsi, l'Australien Nick Kyrgios est entré sur la Rod Laver Arena pour son huitième de finale contre Rafael Nadal vêtu d'un maillot des Lakers frappé du No 8 que portait Kobe Bryant. Kyrgios s'est échauffé avec le maillot sur le dos.

Kyrgios est un fanatique de basketball, sport qu'il pratiquait à haut niveau dans sa jeunesse avant de se consacrer au tennis. Il porte son poignet en éponge juste sous le coude, comme le faisait le légendaire joueur des Chicago Bulls Michael Jordan. Mais Kyrgios le porte au bras droit quand Jordan le mettait au gauche.

Avant l'entrée des joueurs, un petit film en hommage à Bryant avait été été diffusé sur les écrans de l'Arena.

Djokovic était très proche de Bryant

Ce sentiment de vide qui a envahi Melbourne Park, Novak Djokovic devait le ressentir encore plus violemment, lui qui était devenu très proche de l'ancienne star des Lakers.

«Mon coeur pleure depuis l'annonce de cette nouvelle, a écrit le No 2 mondial sur son compte Twitter. Kobe était un ami et un extraordinaire mentor pour moi. Ta fille et toi continuerez de vivre dans nos coeurs. Je n'ai pas assez de mots pour exprimer mon soutien à sa famille et autres familles touchées par cette tragédie. RIP l'ami.» En lice mardi contre Milos Raonic, le septuple vainqueur de l'épreuve n'aura que quelques heures devant lui pour tenter de digérer le choc. Or samedi dernier sur le plateau d'ESPN, le Serbe avait spontanément rendu hommage à Kobe Bryant. «Lorsque j'étais blessé au coude et que je galérais mentalement, c'est l'une des personnes qui a été là pour moi et qui m'a donné des conseils très pertinents.» «Nole» jouera à n'en pas douter cette fin d'Open d'Australie avec le coeur gros.

Parmi les autres joueuses et joueurs encore engagés à Melbourne, Petra Kvitova, finaliste ici l'année dernière, a rendu hommage au mythique No 24 alors qu'elle prépare son quart de finale contre Ashleigh Barty. «La vie peut être tellement cruelle. C'est si dur d'encaisser une telle tragédie. RIP Kobe.»

Stan Wawrinka s'est contenté d'un sobre «RIP Legend», accompagné d'une photo prise en commun lors des JO. Et Rafael Nadal a écrit ses lignes avant d'aller défier Nick Kyrgios dans ce qui allait être l'affiche de la soirée: «Je me suis réveillé ce matin avec cette horrible nouvelle de la mort tragique de l'un des plus grands sportifs du monde. Mes condoléances à sa femme et aux familles des victimes. Je suis sous le choc.»

Et que dire de la réaction de Naomi Osaka. «Hey, je ne sais pas trop quoi faire alors je t'écris cette lettre. Merci d'être toi. Merci d'avoir inspiré tant de gens; tu n'as pas idée du nombre de coeurs que tu as touchés. Merci d'être si humble et de te comporter comme si tu n'étais pas aussi exceptionnel. Merci pour tes messages après mes défaites. Merci de me demander à la débottée si tout va bien parce que tu sais à quel point c'est parfois compliqué dans ma tête. Merci de m'avoir appris autant durant le peu de temps qu'il m'a été donné de te connaître. Merci d'exister. Tu seras à jamais mon grand frère, mon mentor, mon inspiration. Je t'aime.»

Balayé par Dominic Thiem, Gaël Monfils a même confié avoir été affecté dans sa préparation. «Ce matin avec Elina (Svitolina, sa compagne), on est resté sous le choc pendant une heure. Avant ma finale à Lille (grand tournoi juniors), j'étais entré sur le court avec son maillot. J'avais 14 ans.» Un amour que Kobe Bryant a par la suite bien rendu au monde du tennis en se déplaçant dès que possible à l'US Open.

L'homme aux cinq bagues de champions avait d'ailleurs tweeté frénétiquement lors de la demi-finale du dernier Wimbledon entre Roger Federer et Rafael Nadal. «Le niveau de tennis proposé en ce moment par ces deux-là», terminant sa phrase avec un émoji d'une tête qui explose. Ce matin à Melbourne, la caste des «super sportifs» s'est donc réveillée en apprenant la perte d'un des leurs. Une icône qu'elle regardait en champion immortel.

Mathieu Aeschmann, Melbourne

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!