Hockey sur glace: Le Mondial 2021 n’aura pas lieu en Biélorussie
Actualisé

Hockey sur glaceLe Mondial 2021 n’aura pas lieu en Biélorussie

Sous pression, les membres du Conseil de la Fédération internationale ont retiré l’organisation du tournoi au pays dirigé par Alexandre Loukachenko.

par
Emmanuel Favre
La rencontre entre Alexander Lukashenko et René Fasel, lundi dernier, a mis l’IIHF sous pression.

La rencontre entre Alexander Lukashenko et René Fasel, lundi dernier, a mis l’IIHF sous pression.

AFP

C’est officiel: le championnat du monde 2021 de hockey sur glace, qui devait se dérouler à Riga (Lettonie) et à Minsk, ne présentera aucun match dans la capitale de la république de Biélorussie.

Lundi, les membres du Conseil de la Fédération internationale (IIHF) ont pris la décision de retirer le mandat qui avait été attribué à la Biélorussie en 2017 lors du Congrès annuel qui s’était tenu à Cologne.

Président de l’IIHF depuis 1994, le Fribourgeois René Fasel (70 ans) l’avait déclaré dimanche dans un entretien accordé à «24 heures» et à «La Tribune de Genève» lorsque la question sur la tenue du tournoi dans un pays accusé de ne pas respecter les droits de l’homme lui avait été posée: «Il ne faut pas être dupe.» Sous-entendu: la décision est imminente.

Une situation devenue intenable

La situation était devenue intenable depuis le lundi 11 janvier, jour où René Fasel avait été filmé en faisant une accolade à Alexandre Loukachenko, le président de la Biélorussie. «La réunion aurait dû se dérouler dans un cadre privé, a expliqué Fasel. On nous avait assuré que les images ne seraient pas diffusées.» Embarrassante, la séquence avait provoqué de nombreuses réactions qui avaient mis l’IIHF sous pression.

Dans la rue, à Minsk, des manifestants avaient protesté contre la tenue de cette compétition programmée du 21 mai au 6 juin. Une cinquantaine de députés européens avaient écrit une lettre qui invitait l’IIHF à faire marche arrière. Le Danemark avait pris la décision de ne pas envoyer son équipe au Championnat du monde si des matches étaient organisés à Minsk alors que la Suède et la Finlande n’excluaient pas d’en faire de même. Et des partenaires commerciaux historiques, telle la marque automobile Skoda, avaient annoncé qu’ils se retireraient si le statu quo était confirmé.

Un deuxième lieu à définir pour 2021

Réunis en visioconférence, les membres du Conseil de l’IIHF ont choisi de conserver Riga comme ville hôte du tournoi. Pour des raisons sanitaires, il n’est pas exclu que la compétition réunisse les seize nations dans la capitale lettone. La création d’une bulle en Slovaquie ou au Danemark, avec la présence de huit des seize pays, est également une option considérée.

Ton opinion

111 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

FJj

18.01.2021, 20:48

Ah bon. Ça m’importe peu. Occupons nous déjà de notre pays.

Vite fait

18.01.2021, 20:40

Ouais.. Et si on regardait en détail l’implication de nos banques et autres industries dans les intérêts pas toujours si emphatiques que ça..

Oui oui

18.01.2021, 20:33

Nettoyons déjà la corruption chez nous ;) Parce qu’on est choqués de ce qu’on voit à la tv, mais quand les intérêts financiers suisses demandent d’enfreindre quelques règles sur les droits de l’homme.. Oh ben là ça va..