Actualisé 28.07.2009 à 20:54

Grippe A/(H1N1)Le Mondial sous la menace de la grippe porcine

La compétition de football se déroulera en pleine saison à risques. La FIFA et l'OMS s'inquiètent.

von
ats/Marc Fragnière/spi

Entre 350 000 et 400 000 spectateurs sont attendus dans un an en Afrique du Sud pour la Coupe du monde de football 2010. Or la compétition, qui se déroulera en juin et juillet, battra son plein durant la saison hivernale de l'hémisphère Sud, favorable aux épidémies grippales. De quoi déjà inquiéter l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Fédération internationale de football (FIFA).

«Nous examinons les projets du gouvernement (n.d.l.r.: sud-africain) et toutes les mesures qui peuvent être mises en place pour faire face à des flambées épidémiques qui pourraient se produire durant la Coupe», a indiqué mardi une porte-parole de l'OMS. «Des discussions sont en cours» avec le gouvernement sud-africain, a-t-elle ajouté, sans préciser quelles étaient les recommandations de l'OMS.

Même son de cloche du côté de la FIFA: «Nous sommes en contact permanant avec l'OMS depuis des mois», a confirmé mardi un porte-parole de l'organisation. «Elle nous tient informés des évolutions de la pandémie, pas seulement en Afrique du Sud mais partout où nous organisons des manifestations. Pour l'instant, il est trop tôt pour envisager un scénario catastrophe ou prendre des décisions. On ne fait pas de spéculations sur ce que l'avenir nous réserve.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!