Actualisé

GenèveLe moniteur abuseur est condamné à 6 ans ferme

L'homme touchait des fillettes et diffusait ses vidéos sur le darknet. Il a néanmoins bien collaboré dans ce dossier sans égal.

par
Jérôme Faas
Dix-neuf enfants ont été abusées par cet homme de 35 ans.

Dix-neuf enfants ont été abusées par cet homme de 35 ans.

Ivan Jekic

Dans la salle d'audience figée, alors que les nombreux parents de victimes signent le procès-verbal, seuls les profonds sanglots du moniteur-abuseur résonnent. Mercredi, le Tribunal correctionnel a condamné à 6 ans de prison cet homme qui a, de 2011 à 2018 lors de camps Caritas, dénudé, caressé et filmé dix-neuf fillettes de 5 à 11 ans - diffusant et échangeant ses vidéos sur le darknet. Il devra suivre un traitement et toute activité avec des mineurs lui est interdite durant 10 ans.

Dans cette affaire que le Parquet avait qualifiée de «sans égale» vu le mode opératoire, le nombre de victimes, les années d'activité et la quantité de fichiers pédopornographiques téléchargés (4000), le prévenu admettait tout. Les juges l'ont reconnu coupable d'actes d'ordre sexuel avec des enfants, de contrainte sexuelle et de pornographie. Sa faute est «extrêmement lourde»: il a porté atteinte au développement et au droit à l'intégrité sexuelle des fillettes, «usant de sa supériorité d'adulte et de l'affection qu'elles lui vouaient», les mettant «hors d'état de résister». Il s'agissait «d'un choix délibéré».

Le tribunal a cependant jugé sa collaboration bonne: «Il s'est auto-incriminé dans de très larges mesures», permettant d'identifier des victimes qui n'auraient pu l'être sinon; et il a révélé l'intensité de son activité sur le darknet, qui aurait pu rester inconnue. En outre, «sa prise de conscience paraît bonne et ses excuses sincères». Le Parquet avait réclamé 7 ans ferme.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!