Football: Le Mont a été solide, sans plus

Actualisé

FootballLe Mont a été solide, sans plus

Saint-Gall, sans vraiment le mériter, s'est qualifié pour les 8es de la Coupe de Suisse samedi. Les Alémaniques l'ont emporté 0-1 à Baulmes.

par
Tim Guillemin
Baulmes
Luis Pimenta et Le Mont n'ont pas trouvé la solution face à Saint-Gall.

Luis Pimenta et Le Mont n'ont pas trouvé la solution face à Saint-Gall.

photo: Keystone/Cyril Zingaro

«On ne sait plus créer d'exploit! Le Mont, dans le passé, c'était un état d'esprit, on avait la rage. Ce soir, on a joué un match de foot, c'est tout». Serge Duperret, à chaud, est toujours prêt à déballer sa vérité. Le bouillant président du Mont, qui a amené son équipe de la 3e ligue à la Challenge League, a regretté à sa manière le manque de folie des siens, samedi face à Saint-Gall. «J'ai l'impression qu'on n'a pas assez osé. Pour passer, on aurait dû se mettre dans un état second. Ça n'a pas été le cas», a soupiré le boss du club vaudois.

Le Mont, c'est un fait, a été trop timide pour espérer bousculer un club saint-gallois pas du tout en confiance en Super League (9e). «On aurait dû profiter de leurs hésitations», a continué Serge Duperret. Mais il faut le souligner aussi, Bertrand Ndzomo et ses coéquipiers ont été très disciplinés, très combatifs et ont livré une bonne partie. Dans le jeu, ils ont été très largement au niveau de Saint-Gall et ils ont de quoi être fiers de leur prestation. «Sincèrement, je n'ai pas vu une ligue d'écart entre les deux équipes», a assuré John Dragani. L'entraîneur du Mont, même s'il regrettait lui aussi le manque de folie en phase offensive, a aimé le match défensif des siens, lesquels n'ont absolument pas été mis en danger par Saint-Gall.

Les Brodeurs ont en effet eu très peu d'occasions, et ils ont marqué sur une de leurs seules possibilités, à une dizaine de minutes de la fin. Albert Bunjaku, fraîchement entré en jeu, a pu servir Roman Buess (79e, 0-1) et Saint-Gall s'est qualifié, sans avoir rien fait pour le mériter. «C'est cruel. On perd sur un coup de pied arrêté, alors qu'on était largement à leur niveau», a pesté John Dragani, à raison. Son équipe, en fait, a tout fait juste, sauf lorsqu'il s'est agi d'aller inquiéter le gardien alémanique.

Santiago Feuillassier a pourtant essayé, en première période, frappant trois fois au but. Le Mont n'est pas passé loin, mais il a donc manqué l'étincelle, la folie, l'envie de vraiment bousculer une formation de Super League. Non, Le Mont n'est plus une petite équipe qui peut se sublimer de temps en temps. Cet esprit-là est perdu: en grandissant, les Vaudois sont devenus une vraie équipe d'élite, qui fait le boulot. Et ce samedi, c'était sans plus. Sans ce petit supplément d'âme qui fait la différence en amateurs, mais qui existe moins dans le monde professionnel. Et cela, Serge Duperret doit l'accepter, contraint ou forcé.

FC Le Mont-sur-Lausanne – FC Saint-Gall 0-1 (0-0)

Stade Sous-Ville. 950 spectateurs.

Arbitre: M. Fähndrich.

But: 79e Buess 0-1.

Le Mont: Kostadinovic; Krasniqi, Lucas, Marque, Titie; Ndzomo, Sessolo, Feuillassier; Pimenta, Cortelezzi, Savic (80e Mobulu).

Entraîneur: Dragani.

Saint-Gall: Stojanovic; Hefti, Wiss (40e Gelmi), Haggui, Schulz; Aratore, Toko, Gaudino, Tafer; Chabbi (70e Bunjaku), Buess (90e Wittwer).

Entraîneur: Zinnbauer.

Notes: Le Mont sans Zambrella (blessé). Saint-Gall sans Herzog, Albrecht, Mutsch (blessés), Angha et Lang (pas convoqués).

Avertissements: Stojanovic (21e, antisportivité), Aratore et Ndzomo (50e, altercation), Gaudino (68e, jeu dur), Haggui (73e, antijeu), Toko (75e, réclamation), Sessolo (89e, jeu dur) et Krasniqi (90e, altercation).

Expulsion: Schulz (90e, voie de fait)

Ton opinion