Alpes: Le Mont Blanc perd de l'altitude
Actualisé

AlpesLe Mont Blanc perd de l'altitude

L'altitude du Mont Blanc, le plus haut sommet d'Europe occidentale, a été calculée à 4810,02 mètres, soit 42 cm de moins qu'en 2011.

La mesure est obtenue par un calcul relatif basé sur une dizaine de stations GPS.

La mesure est obtenue par un calcul relatif basé sur une dizaine de stations GPS.

Le 14 septembre, l'ordre des géomètres experts avait fait état d'une altitude de 4810,06 mètres à l'issue d'une expédition de mesures sur le point culminant des Alpes. Au terme de ses calculs, l'Institut national français de l'information géographique et forestière (IGN) a déterminé précisément l'altitude du Mont Blanc à 4810,02 mètres, selon un communiqué.

«En calculant l'altitude du sommet du Mont Blanc à 4810,02 mètres, l'IGN confirme l'amplitude de la variation de 40 cm constatée en deux ans», ajoute l'IGN.

Cette mesure «est obtenue par un calcul relatif basé sur une dizaine de stations GPS de l'IGN (...) situées à moins de 200 km du Mont Blanc, qui enregistrent des mesures 24 heures sur 24», explique l'Institut.

«Le calcul est affiné grâce aux données ultra précises sur les orbites des satellites GPS fournies par l'IGS» (communauté d'organismes exploitant les données GPS), précise-t-il.

«Enfin, l'altitude exacte du point culminant de la chaîne des Alpes est donnée grâce à un programme développé à l'IGN à partir d'un logiciel de l'université de Berne (Suisse), un des rares logiciels scientifiques permettant d'atteindre une précision centimétrique en toutes circonstances», ajoute-t-il.

L'altitude du Mont Blanc, situé à cheval entre la France et l'Italie, est mesurée tous les deux ans depuis 2001 par les géomètres-experts de Haute-Savoie, département où se trouve le versant français. En 2011, lors de la dernière campagne de mesures, le sommet culminait à 4810,44 mètres.

L'altitude du point culminant des Alpes varie au gré du vent et des précipitations. Plus les précipitations sont fortes et le vent faible, et plus la neige s'accumule en altitude, faisant grossir la calotte glaciaire qui recouvre le pic rocheux (culminant à 4792 mètres).

Le Mont Blanc est ainsi passé de 4808 mètres en 2003 à près de 4811 mètres en 2007. Il n'est pas redescendu sous la barre des 4810 mètres depuis la campagne menée en 2005, où il avait été mesuré à 4808,75 mètres.

(afp)

Ton opinion