Actualisé

GP de CatalogneLe morceau de bravoure de Lüthi

Opéré samedi dernier de la clavicule, Thomas Lüthi a pris la deuxième place du Grand Prix de Catalogne de Moto2.

Thomas Lüthi a pris la deuxième place du Grand Prix de Catalogne de Moto2. Il s'agit du troisième podium consécutif pour le Bernois, son quatrième de la saison. Randy Krummenacher (S/Aprilia) a pour sa part arraché la septième place chez les 125 cm3.

C'est un véritable morceau de bravoure qu'a réussi Thomas Lüthi. Victime d'une chute en motocross, le Bernois avait dû se faire opérer de l'épaule gauche huit jours avant cette épreuve catalane. Le pilote de Linden a bien fait de se faire violence, car grâce à son deuxième rang il passe également second du Championnat du monde et grignote quelque peu son retard sur le leader Toni Elias (Esp), seulement cinquième à Montmelo.

La course de Dominique Aegerter n'a duré qu'un virage. Le Bernois a été pris dans l'impressionnante chute collective intervenue juste après le feu vert et qui a jeté près d'une dizaine de concurrents au sol.

Quatorzième sur la grille, Krummenacher a réussi un départ canon et un premier tour exceptionnel pour pointer au septième rang chez les 125 cm3. Le train des meilleurs parti, il a dû batailler pour conserver cette place jusqu'au bout. Sixième au Pays-Bas, au Qatar et en Italie, le Zurichois a fini septième pour la deuxième fois de l'exercice. Grâce à ces neuf points, le pilote Aprilia pointe désormais au septième rang de la hiérarchie mondiale.

Le Japonais Yuki Takahashi (Tech3) a remporté la course des Moto2 au Grand Prix de Catalogne, devant le Suisse Thomas Luthi (Moriwaki), 2e, et l'Espagnol Julian Simon (Suter), 3e, dimanche sur le circuit de Montmelo, près de Barcelone. C'est la première grande victoire de l'équipe française Tech3, dirigée par Hervé Poncharal, depuis un doublé Olivier Jacque-Shinya Nakano en 2000, en Australie, à la fin de la saison où le Français est devenu champion du monde en 250 cc.

Deuxième temps aux essais, Takahashi est parti prudemment, derrière Luthi et l'Espagnol Toni Elias, le leader du championnat. Dès le premier virage, un passage un peu trop optimiste d'Alex Debon à l'intérieur, emportant avec lui la moto de Mike di Meglio, a provoqué une grosse chute collective dans laquelle un autre Français, Jules Cluzel, 5e temps des essais, a aussi perdu toutes ses chances.

Le poleman Andrea Iannone, mal parti, est remonté de la 5e à la 1re place en l'espace de trois tours, mais comme il avait doublé Takahashi sous drapeau jaune, la direction de course lui a d'abord ordonné de rendre cette 1re place, en ralentissant.

L'Italien n'a pas compris, alors il a ensuite dû passer dans les stands, à vitesse limitée, et en est ressorti à la 17e place. Takahashi est alors passé en tête et a conservé cinq secondes d'avance jusqu'à l'arrivée, le podium étant complété par Luthi et Simon au terme d'un joli duel.

Un accident très spectaculaire a conclu cette course, quand la moto de l'Espagnol Carmelo Morales, juste avant de passer sous le drapeau à damiers, a touché celle de l'Américain Kenny Noyes. Au terme d'une cabriole effrayante, l'Espagnol est monté conscient dans l'ambulance, mais sur une civière, pour aller passer des examens médicaux.

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!