Risque de propagation: Le moustique tigre suivi de près au tessin
Actualisé

Risque de propagationLe moustique tigre suivi de près au tessin

Le canton du Tessin reste le seul canton suisse frappé par le moustique tigre d'Asie.

Mais il est à craindre qu'il se répande au-delà des Alpes. Son expansion va être surveillée par le biais d'une stratégie uniformisée au niveau national, a-t-on appris lors d'une conférence de presse lundi à Bellinzone.

La Confédération a confié au canton du Tessin le mandat de surveiller la progression de ce moustique et de prendre des mesures préventives. Cet insecte doté de grandes facultés d'adaptation pourrait bientôt frapper au nord des Alpes, a prévenu Stefano Radczuweit, président du «Groupe de travail contre les moustiques tigres».

Apparu au Tessin en 2003, le moustique tigre est originaire des forêts tropicales d'Asie du Sud-Est. Sa propagation à l'échelle mondiale est avant tout due au commerce international, notamment lors du transport de pneus usagés dans lesquels voyagent des oeufs et des larves. Il est apparu au Texas en 1985 et en Guinée en 1990. Son nom scientifique, «Aedes albopictus», vient des rayures blanches qu'il présente sur les pattes, la tête et le thorax. Il est actif pendant la journée et pique tant les humains que les animaux. Dans les pays tropicaux, il peut transmettre des virus comme le chikungunya ou la dengue. L'insecte, qui vit une trentaine de jours et pond jusqu'à 450 oeufs, s'est avant tout répandu dans les villes et les agglomérations.

L'Italie est largement touchée. En 2007, à Ravenne, une maladie virale à due être combattue avec des mesures d'urgence chiffrées à deux millions d'euros. Le programme en cours au Tessin, qui a déjà coûté quelque 170.000 francs, est jugé efficace jusqu'ici. (ap)

Ton opinion