Valais: Des scouts à perte de vue dans un  joyeux brouhaha

Publié

ValaisDes scouts à perte de vue dans un  joyeux brouhaha

Jeux, vélos, tentes et foulards: la visite du camp fédéral Mova, qui regroupe  30’000 enfants, donne le tournis.

par
Pauline Rumpf

L’expérience, pour qui tente de parcourir les plus de 3 kilomètres du terrain du camp scout fédéral «Mova» installé dans la vallée de Conches jusqu’au 6 août, est déjà une aventure en soi. «On dirait le campement de la coupe du monde de quidditch dans Harry Potter», évoque un spectateur, soufflé. En effet, plutôt que des alignées de tentes à la Moonrise Kingdom, on les trouve plantées par quartiers, entre un enchevêtrement de tours en bois et de structures diverses en toile militaire, le tout surplombé de drapeaux de cantons ou d’insignes scouts variés.

Au milieu, des chemins goudronnés datant de l’ancien aérodrome militaire croisent des allées faites d’un pavage en bois pour éviter la boue et protéger le sol. On y rencontre une foule bigarrée et excitée, en uniformes et déguisements aux couleurs infinies, qu’on pourrait regarder passer pendant des heures. «Haben Sie Knöpfe?» demande de façon pressante un garçon, montrant dans sa main les boutons qu’il recherche en nombre pour un jeu. Plus loin, nouvelle sollicitation, puisque ici tout le monde parle à tout le monde: «What is besser, Messi oder Ronaldo?» questionne un ado survolté. Ayant obtenu réponse, il coche avec enthousiasme «Drei mal Messi!» à son décompte. La barrière de la langue ne tarde visiblement pas à être contournée quand les enjeux sont importants. «On a choisi de mélanger les langues pour certaines activités sportives qui ne nécessitent pas trop de parler», sourit le responsable du programme Antoine Biland.

En suivant un groupe de louveteaux, dont le chef promène de la musique avec une enceinte accrochée à son sac à dos, le visiteur prendra garde aux multiples vélos (il y en a 800, les seuls véhicules autorisés dans le camp) dont plusieurs tirent des remorques dans lesquelles on trouve des victuailles, du matériel ou… d’autres scouts. Cette errance entre jeux géants et zones de détente mènera peut-être sur la «place du village», où se trouvent tous les services nécessaires: urgences, Poste, commissariat, Migros, tente de douche (accessible à de rares créneaux), stands de sponsoring et même un restaurant pour les quelque 2000 visiteurs quotidiens. Une vitrine réussie pour ce mouvement de jeunesse qui rassemble plus de 50’000 membres à travers le pays, dont 35’000 auront fait un passage au camp fédéral.

Ne laisser que des bonnes traces

De 7 à 77 ans

Ton opinion

101 commentaires