FIFA: Le musée boudé par le public, son directeur viré
Actualisé

FIFALe musée boudé par le public, son directeur viré

L'association aurait remercié le directeur du musée huit mois après son ouverture. La fréquentation déçoit.

par
smk/nxp
1 / 13
Le musée de la FIFA est situé dans le quartier d'Enge à Zurich, à l'autre bout de la ville pour la FIFA dont le siège est basé sur le Zürichberg. (28 février 2016)

Le musée de la FIFA est situé dans le quartier d'Enge à Zurich, à l'autre bout de la ville pour la FIFA dont le siège est basé sur le Zürichberg. (28 février 2016)

Keystone
Les enfants peuvent s'amuser à tirer au ballon...  (28 février 2016)

Les enfants peuvent s'amuser à tirer au ballon... (28 février 2016)

Keystone
... ou à exercer leur adresse...  (28 février 2016)

... ou à exercer leur adresse... (28 février 2016)

Keystone

La FIFA a inauguré son musée il y a huit mois à peine et la crise couve déjà. Le directeur a été convoqué mardi soir au siège de l'organisation après un voyage à l'étranger, rapporte un témoin au Tages-Anzeiger dans son édition du 27 octobre 2016.

La FIFA lui a annoncé à cette occasion qu'elle allait renoncer à ses services, un départ encore inconnu de ses plus proches collaborateurs. Personne n'a voulu confirmer l'information à la FIFA et le directeur n'est pas atteignable.

Déficitaire quoi qu'il en soit

Cette décision serait notamment motivée par les chiffres décevants de la fréquentation, bien en-deçà des attentes. Depuis son ouverture en février, la moyenne des visiteurs est de 11'000 personnes par mois, a indiqué le porte-parole du musée Marc Caprez. Soit 132'000 par an, alors que les prévisions de l'institution tablaient plutôt sur 250'000 entrées.

Même dans ce cas de figure, le musée serait déficitaire. Le projet de prestige pour la FIFA lui a coûté 30 millions de francs mais elle a prévu de couvrir une partie des pertes. Nul ne sait toutefois à quel point ou jusqu'à quand. Sauf qu'à la lumière du taux de fréquentation, le déficit sera nettement plus élevé que prévu. On parle d'un montant à deux chiffres en millions de francs.

Gianni Infantino hostile

La comparaison avec d'autres musées zurichois laisse craindre le pire pour celui de la FIFA. Ce dernier occupe une cinquantaine de personnes, soit un peu moins que le Kunsthaus, qui accueille en revanche deux fois plus de visiteurs et inscrit une perte de 10 millions, malgré ses subventions. Ce dont ne bénéfice pas la FIFA.

La fédération de football cherche actuellement à réduire les coûts, selon une source proche du dossier. Une question d'importance pour Gianni Infantino, le président de la FIFA qui se montre très critique en privé sur le musée soutenu par son prédécesseur Sepp Blatter, ont rapporté des proches.

Certains à la FIFA avaient évoqué la possibilité de transformer certains espaces du musée en appartements de luxe. Mais l'organisation peine déjà à louer les logements situés aux étages supérieurs du bâtiment.

Un musée trop cher?

Le porte-parole du musée Marc Caprez relativise la faible fréquentation, indiquant que l'établissement doit encore trouver son public. La destination pointe déjà au troisième rang à Zurich, derrière le Kunsthaus et le Landesmuseum. En outre, le musée est très bien noté par les touristes sur la plateforme Tripadvisor, lui donnant le quatrième rang des meilleurs musées zurichois.

Marc Caprez rejette également les critiques sur le prix d'entrée, jugé trop élevé par 96% des personnes interrogées dans un sondage du Tages-Anzeiger. Les visiteurs estiment que les 24 francs demandés en valent la peine et le Technorama de Winterthour coûte autant, rappelle-t-il.

Ton opinion