France: Le mystère du vol MH370 levé cette semaine?
Actualisé

FranceLe mystère du vol MH370 levé cette semaine?

Les autorités australiennes ont annoncé mercredi que la provenance du débris d'aile trouvée sur l'île de La Réunion devrait être confirmée avant la fin de la semaine.

1 / 151
23.03 Les deux débris découverts au Mozambique proviennent probablement du vol MH370 de Malaysia Airlines qui a disparu il y a plus de deux ans.

23.03 Les deux débris découverts au Mozambique proviennent probablement du vol MH370 de Malaysia Airlines qui a disparu il y a plus de deux ans.

AFP/Adrien Barbier
Ils correspondent aux panneaux que l'on peut trouver à bord d'un Boeing 777 de la compagnie malaisienne, a indiqué jeudi le gouvernement australien. «L'analyse a conclu que ce débris est presque certainement issu du MH370», a expliqué le ministère australien des transports, après avoir fait analyser les pièces.

Ils correspondent aux panneaux que l'on peut trouver à bord d'un Boeing 777 de la compagnie malaisienne, a indiqué jeudi le gouvernement australien. «L'analyse a conclu que ce débris est presque certainement issu du MH370», a expliqué le ministère australien des transports, après avoir fait analyser les pièces.

AFP/Adrien Barbier
16.03 Un nouveau débris découvert le 3 mars 2016 à La Réunion n'appartient vraisemblablement pas au MH370 disparu depuis deux ans.

16.03 Un nouveau débris découvert le 3 mars 2016 à La Réunion n'appartient vraisemblablement pas au MH370 disparu depuis deux ans.

Handout

Enquêteurs et experts entament mercredi en France des analyses qui pourraient fournir des éclaircissements sur l'énigme du vol MH370.

«Les autorités malaisiennes et françaises pourraient être en mesure de faire une déclaration officielle sur la provenance de ce flaperon dans la semaine», a déclaré le vice-Premier ministre australien Warren Truss. Un expert du bureau australien de la sécurité des transports, qui coordonne les recherches, devrait participer à l'examen de l'aile, a ajouté M. Truss.

Des experts français et malaisiens, des représentants du constructeur Boeing et de la Chine devraient également assister aux expertises qui doivent déterminer si l'aile provient bien du Boeing 777 disparu avec ses 239 passagers en mars 2014 au-dessus de l'Océan Indien.

L'agence scientifique australienne (CSIRO) avait démontré que le débris retrouvé avait très bien pu dériver, poussé par les vents et les courants, à près de 4000 kilomètres de la région estimée du crash, a ajouté le vice-Premier ministre. «Aussi, des recherches méticuleuses et approfondies continueront d'être menées sur la zone de recherche, soit 120'000 km2 dans le sud de l'Océan Indien.

L'Australie mène les recherches, avec des données satellites et d'autres indices indiquant une chute de l'avion dans le sud de l'Océan Indien. Des bateaux ont déjà fouillé le fond de l'océan, sur plus de 50'000 km2, pour trouver des preuves. Les autorités prévoient de fouiller les 120'000 km2 de fonds marins. (ats)

Ton opinion