Afrique du Sud: Le n°1 du platine supprime 6000 emplois
Actualisé

Afrique du SudLe n°1 du platine supprime 6000 emplois

Amplats a annoncé vendredi des licenciements massifs en Afrique du Sud, ce qui risque de susciter une résurgence des conflits sociaux dans le secteur minier.

Amplats a précisé que ces suppressions d'emplois affecteraient essentiellement le bassin de Rustenburg, ville minière située à 120 km au nord-ouest de Johannesburg qui fut l'épicentre d'une violente vague de grèves sauvages dans les mines en 2012.

Amplats a revu à la baisse un projet annoncé en janvier, qui prévoyait la suppression de 14'000 emplois. La direction avait dû reculer devant les protestations tant du gouvernement que de l'ANC --le parti au pouvoir en Afrique du Sud-- et des syndicats, tout en répétant qu'une restructuration serait inévitable.

Mais même réduit, le plan social devrait entraîner une réaction musclée des syndicats, qui ont annoncé depuis longtemps qu'ils s'opposeraient à toute suppression d'emplois.

Durement affecté par une longue grève entre septembre et novembre, Amplats a essuyé une perte nette de 1,468 milliard de rands (151 millions de francs) en 2012, contre un bénéfice de 3,566 milliards l'année précédente. (afp)

Ton opinion