Suisse: Le National tient à la régulation étatique du lait
Actualisé

SuisseLe National tient à la régulation étatique du lait

La Chambre basse a décidé mercredi de maintenir la régulation du marché du lait par l'Etat. Le Conseil fédéral et le Conseil des Etats veulent au contraire abroger ce système.

Le National a maintenu mercredi plusieurs divergences par rapport au Conseil des Etats dans la Politique agricole 2014-2017. Il a ainsi décidé de maintenir la régulation étatique du marché du lait. Pour le remplacer, le Conseil fédéral et les Etats proposent que les contrats d'achat de lait soient en priorité de la compétences des organisations de la branche. Suivant une minorité de sa commission emmenée par Albert Rösti (UDC/BE), le National a refusé, par 95 voix contre 80, de franchir ce pas. Selon lui, le Conseil fédéral doit continuer à régler les détails relatifs aux contrats d'achat de lait.

La Chambre du peuple s'est en revanche ralliée au Conseil des Etats dans le secteur de la viande. Par 103 voix contre 73, elle a accepté une marche arrière en renonçant partiellement au système de mise aux enchères des contingents tarifaires pour la viande de boucherie. Les contingents devraient être attribués à raison de 40% d'après le nombre d'animaux abattus en Suisse.

Pas de soutien chevaux des Franches-Montagnes

Le National a en revanche refusé, contrairement aux sénateurs, de soutenir les chevaux de la race des Franches-Montagnes. Par 121 voix contre 54, il n'a pas voulu que les contingents d'importation de chevaux soient attribués à raison de 50% d'après l'achat d'équidés de chevaux suisses, une solution défendue en vain par Dominique de Buman (PDC/FR).

Les débats se poursuivent jusqu'à 19h00 sur la Politique agricole et ils reprendront jeudi matin. (ats)

Ton opinion