Actualisé 08.09.2015 à 11:46

Formation professionnelle

Le National veut débourser 200 millions

Les parlementaires souhaitent que la Confédération s'engage à verser les sommes nécessaires à la formation professionnelle initiale.

La Confédération doit mettre 200 millions de francs à disposition des cantons pour la formation professionnelle initiale. Le Conseil national a soutenu tacitement mardi une initiative parlementaire de Felix Müri (UDC/LU) en ce sens. Le Conseil des Etats devra trancher.

Tout en soutenant les efforts du Conseil fédéral, les conseillers nationaux souhaitent garantir que Berne investisse chaque année les sommes nécessaires dans le domaine. Cette enveloppe de 200 millions se répartirait sur quatre ans. L'acceptation de l'initiative contre l'immigration de masse renforce les besoins en la matière.

«Egalité des chances»

«Cela contribue à l'égalité des chances», a plaidé avec succès l'auteur du texte Felix Müri (UDC/LU). Le député a reçu du soutien de l'autre pan de l'échiquier politique. Jacques-André Maire (PS/NE) a jugé la proposition «totalement pertinente». Le contexte exige justement d'allouer des «moyens supplémentaires».

Le député lucernois réclame une offensive nationale de qualification. D'après lui, 600'000 personnes pourraient en bénéficier. Cantons et Confédération devraient la financer selon une clé de répartition 60:40. Durant quatre ans, Berne allouerait au plus 50 millions de francs par an aux cantons chargés de la mise en oeuvre en collaboration avec les organisations du travail.

Les frais de formation et les indemnisations pour pertes de gain seraient couverts. L'objet s'adresse aux personnes désirant suivre une formation de rattrapage ou s'intégrer professionnellement, soit l'acquisition d'un diplôme de formation professionnelle ou l'encouragement des compétences de base axé sur le marché du travail. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!