Actualisé 04.05.2020 à 15:36

Covid-19

Le National veut des sous pour les crèches

Le Conseil national demande 100 millions pour les crèches afin de faire face à la pandémie.

100 millions de francs demandés pour soutenir les crèches en Suisse.

100 millions de francs demandés pour soutenir les crèches en Suisse.

Keystone/archive/photo d'illustration

Les crèches devraient obtenir un soutien de 100 millions de francs pour faire face à la crise du coronavirus. Contre l'avis du Conseil fédéral, le National a ajouté lundi par 130 voix contre 60 cette aide aux crédits destinés à atténuer les effets de la pandémie.

Les crèches et les structures d'accueil extrafamilial devraient bénéficier de cette aide en compensation des contributions que les parents n'ont pas versées durant la période de semi-confinement, a expliqué Céline Widmer (PS/ZH). Raison pour laquelle les commissions compétentes des Chambres ont élaboré chacune une motion pour soulager le secteur.

Cette aide fait partie des 57 milliards de francs de crédits sur lesquels le Parlement se prononce à l'occasion de la session extraordinaire consacrée à la pandémie de Covid-19.

Pour le Conseil fédéral, le soutien des structures d'accueil extrafamilial est de la compétence des cantons et des communes. Un avis partagé par l'UDC pour qui des mesures supplémentaires sont superflues.

Soutien à la culture

Toujours dans le cadre de l'examen des crédits supplémentaires, le Conseil national a donné son aval aux 280 millions de francs destinés à soulager le monde de la culture (arts du spectacle, design, cinéma, arts visuels, littérature, musique et musées) par des aides immédiates et des indemnités.

Pour l'UDC, ce montant n'est pas justifié. Les milieux culturels n'ont aucune raison d'être traités différemment des autres secteurs économiques, comme les coiffeurs, les hôteliers, les restaurateurs ou les physiothérapeutes, a fait valoir Lars Guggisberg (UDC/BE), proposant de réduire de 45 millions le montant des compensations du manque à gagner pour les entreprises et les acteurs culturels.

La Chambre du peuple ne l'a pas suivi et l'a maintenu à 145 millions. Elle a aussi refusé de supprimer les 25 millions de francs d'aide d'urgence à la culture.

5,3 milliards aux APG

Le Conseil national a accepté tacitement les 5,3 milliards destinés au financement du régime des allocations pour perte de gain. Les 130 millions pour l'achat de médicaments difficiles à se procurer et les 10 millions en faveur de la recherche pour un vaccin ont aussi passé la rampe sans problème.

Auparavant, l'UDC a proposé de couper dans l'enveloppe budgétaire allouée à l'organisation de la session extraordinaire. Pirmin Schwander (UDC/SZ) aurait voulu le faire passer de 3,7 millions de francs à 3,2 millions. Il s'en est notamment pris au montant de la location de BernExpo (plus de 2 millions de francs) où se déroule la session afin de respecter les règles d'hygiène et de distanciation exigées par la situation actuelle. Le conseil ne l'a pas suivi.

Le débat se poursuit avec notamment la discussion sur l'aide aux entreprises de transport aérien. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!