Service civil: Le National veut durcir le ton et allonger la durée
Actualisé

Service civilLe National veut durcir le ton et allonger la durée

Le National multiplie les attaques contre le service civil.

Par 101 voix contre 68, il a adopté jeudi une motion de Corina Eichenberger (PLR/AG) demandant d'allonger sa durée ordinaire de 1,5 à 1,8 fois celle du service militaire. Le Conseil des Etats doit encore se prononcer.

Au sein de la Chambre du peuple, la droite ne cesse de s'inquiéter de la hausse du nombre des demandes de service civil intervenue après la suppression, en avril 2009, de l'examen de conscience. Pour elle, ce sont autant de personnes qui manquent à l'armée.

Plusieurs de ses tentatives de durcir le ton ont déjà été enterrées par le Conseil des Etats. Ce qui n'a pas empêché la commission de la politique de sécurité du National de repartir récemment à l'attaque en soutenant une initiative demandant que les recrues ne puissent plus opter pour le service civil en cours de route.

Sans remettre le remplacement des examens de conscience par la preuve par l'acte (effectuer un service plus long) en cause, Mme Eichenberger veut toutefois poser la barre plus haut. Selon elle, le Parlement doit pouvoir allonger la durée du service civil dès qu'il jugera que les effectifs militaires seront insuffisants.

Comme lors des précédents débats, le Conseil fédéral a rappelé que des mesures avaient déjà été prises pour contenir le nombre des civilistes. Johann Schneider-Ammann a demandé en vain aux députés d'attendre le bilan que le gouvernement tirera à la fin de l'année pour voir s'il est nécessaire ou non de modifier la loi. (ats)

Ton opinion