Actualisé 02.07.2015 à 18:13

PhilippinesLe naufrage d'un ferry fait au moins 38 morts

Un bateau transportant 189 personnes a fait naufrage jeudi dans le centre des Philippines. Trente-huit personnes ont perdu la vie et vingt-sept autres sont toujours portées disparues.

1 / 12
03.07 Un nouveau bilan concernant le naufrage meurtrier aux Philippines annonce 51 morts.

03.07 Un nouveau bilan concernant le naufrage meurtrier aux Philippines annonce 51 morts.

Ignatius Martin
Un bateau transportant 189 personnes a fait naufrage jeudi dans le centre des Philippines. On déplore trente-huit victimes et vingt-sept disparus.

Un bateau transportant 189 personnes a fait naufrage jeudi dans le centre des Philippines. On déplore trente-huit victimes et vingt-sept disparus.

Ignatius Martin
Ce naufrage dans le centre des Philippines est le dernier désastre maritime en date dans l'archipel.

Ce naufrage dans le centre des Philippines est le dernier désastre maritime en date dans l'archipel.

John Pilapil

Au moins 38 personnes ont trouvé la mort jeudi dans le naufrage d'un ferry dans le centre des Philippines, dernier désastre maritime en date dans l'archipel. Le navire transportait 189 passagers et membres d'équipage.

Le Kim Nirvana, un ferry de 33 tonnes, effectuait à la mi-journée la liaison entre Ormoc, sur l'île de Leyte, et les îles Camotes lorsqu'il s'est retourné au bout de 30 minutes et à seulement 1 km de son port de départ.

Les secouristes dépêchés sur les lieux ont réussi à récupérer 125 personnes mais, selon les gardes-côtes, au moins 27 personnes restaient disparues jeudi soir.

Pas le temps de distribuer des gilets

«Certains étaient accrochés à la coque retournée du bateau, d'autres ont été secourus alors qu'ils nageaient vers la côte», a détaillé Ciraco Tolibao, du Bureau chargé de la gestion des catastrophes et de la réduction des risques d'Ormoc. Ce dernier craignait de ne pas trouver davantage de rescapés.

Les survivants ont raconté à l'AFP comment le bateau s'est brusquement retourné alors qu'il venait de sortir du port d'Ormoc. Selon leurs témoignages, la rapidité de l'accident n'a pas laissé le temps à l'équipage de distribuer des gilets de sauvetages.

De nombreux passagers étaient de petits vendeurs qui se rendaient sur les îles Camotes, dont les habitants sont essentiellement des pêcheurs, pour leur livrer des marchandises diverses.

Conditions «acceptables»

Les autorités avaient déclaré initialement que le naufrage avait eu lieu par gros temps avant d'expliquer que la mer était en fait relativement calme. Elles ont aussi démenti toute surcharge du ferry, le bâtiment étant habilité à transporter jusqu'à 200 personnes.

«Il n'y avait pas de tempête ou de coup de vent. Nous tentons de savoir ce qu'il s'est passé», a souligné le porte-parole des gardes-côtes, Armand Balilo. «Il y avait de la houle, mais les conditions de navigation étaient acceptables», a-t-il encore déclaré. Les stabilisateurs du ferry se sont cassés dans l'accident, ce qui s'explique peut-être par une erreur de pilotage, a-t-il affirmé.

Mal entretenus et peu contrôlés, les ferries sont l'un des principaux moyens de transport dans l'archipel, qui totalise plus de 7100 îles. Ils sont empruntés par des millions de personnes trop pauvres pour prendre l'avion.

Les accidents maritimes sont fréquents, le plus souvent dus à des normes de sécurité peu strictes, des contrôles laxistes et des navires surchargés. De nombreux naufrages ont fait plusieurs centaines de morts ces dernières années.

Milliers de victimes

En août 2013, un ferry transportant 830 passagers et membres d'équipage avait coulé dans le port de Cebu, dans le centre de l'archipel, après une collision avec un cargo. Au moins 71 personnes avaient péri et près de 50 avaient été portées disparues.

En juin 2008, plus de 800 personnes avaient été tuées lorsqu'un ferry avait fait naufrage au large de l'île de Subayan, alors que le typhon Fengshen s'abattait sur le pays.

L'été marque le début de la saison des pluies dans l'archipel, frappé chaque année par une vingtaine de typhons et de tempêtes violentes. L'archipel est la première masse terrestre que rencontrent les typhons nés au-dessus des eaux chaudes du Pacifique.

En novembre 2013, le typhon Haiyan avait ravagé l'île de Leyte et provoqué le décès de 7300 personnes dans l'est du pays. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!