03.03.2020 à 06:36

Web

Le navigateur web Brave s'attaque aux erreurs 404

Le logiciel centré sur le respect de la vie privée s'est allié avec l'Internet Archive pour afficher des pages manquantes lors de la navigation en ligne.

de
man
La start-up américaine s'est associée à la plateforme Archive.org. (dr)

La start-up américaine s'est associée à la plateforme Archive.org. (dr)

Connu pour mettre l'accent sur le respect de la vie privée de ses utilisateurs, le navigateur web Brave a annoncé un partenariat avec l'organisation Internet Archive, dont la mission consiste à conserver la mémoire du web. Dans sa version 1.4, le logiciel intègre désormais par défaut un système de détection automatique du fameux code d'erreur 404. Pour rappel, ce dernier indique à l'internaute qu'aucun fichier ni page web n'ont été trouvés à l'adresse demandée.

Dans ce cas, ainsi que dans treize autres pris en charge par le navigateur Brave (erreurs 408, 410, 451, 500, etc.), un message va inviter l'utilisateur à contrôler s'il existe une version archivée de la page web en question sur la plateforme Archive.org, en tirant parti de son célèbre outil Wayback Machine. Cette machine à remonter le temps offre une version archivée de plus de 400 milliards de pages web.

Cette nouvelle fonctionnalité rappelle des services similaires, comme celui expérimenté dès 2016 par la Fondation Mozilla sur Firefox. Une extension officielle Wayback Machine a ensuite vu le jour pour les navigateurs Chrome, Firefox et Safari. Lancée en 2012, l'initiative NotFound, quant à elle, invite les sites web à utiliser les pages 404 pour diffuser des avis de recherche d'enfants disparus.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!