Actualisé 01.03.2009 à 21:33

modeLe négligé chic, ou l'esthétique du loser

A l'heure de la crise, la créatrice Isabel Marant fait fureur avec ses habits faits pour être portés... plusieurs fois.

«La mode est en train de se recentrer sur de vrais vêtements portables», confie Isabel Marant au Journal du Dimanche. La créatrice française, qui présentera son défilé de prêt-à-porter vendredi prochain à la Fashion Week de Paris, a toujours cherché une qualité qui ne se galvaude pas la saison suivante. «Le côté consommé-jeté de la mode m'a toujours rebutée», lâche-t-elle. La reine du fashion realism vend chanque année 70 000 pièces de négligé chic. Le chic ne se niche pas dans les matières et les couleurs, mais les formes sont déconstruites, molles, déstructurées, très loser dans le style.

Isabel Marant sculpte une silhouette légèrement agressive qui met en valeur les épaules, le cou, «parties du corps très érotiques chez une femme». Le mélange des genres est devenu sa marque de fabrique. Elle marie les contraires, juxtapose le flou et le structuré. Une veste matelassée à motifs python s'affiche avec un jogging. «Je déteste les vêtements neufs, me sentir engoncée», confie-t-elle.

Le négligé chic est pour les femmes une façon de désacraliser le luxe et d'éviter de faire bourgeoise, selon le quotidien Les Echos. La silhouette reste chic, mais n'est jamais endimanchée. Une attitude qui plaît en temps de crise. Isabel Marant ouvrira ses deux premières boutiques à Los Angeles et à New York. Ses fans américaines sont de plus en plus nombreuses, à commencer par la réalisatrice Sofia Coppola ou les actrices Kirsten Dunst et Gwyneth Paltrow.

(gim)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!