Ossétie du Sud: Le nettoyage ethnique continue dans les «zones de sécurité» russes
Actualisé

Ossétie du SudLe nettoyage ethnique continue dans les «zones de sécurité» russes

La ministre géorgienne des Affaires étrangères a accusé les forces russes et les milices qui les accompagnent de poursuivre le «nettoyage ethnique» des Géorgiens dans les «zones de sécurité» établies par Moscou en proche périphérie de l'Ossétie du Sud.

L'ambassadeur russe à l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Anvar Azimov, a répondu qu'il n'existait aucune preuve de telles expulsions dans cette province séparatiste du nord de la Géorgie ou dans celle d'Abkhazie (nord-ouest).

La ministre Eka Tkechelachvili a affirmé devant l'OSCE à Vienne que le «nettoyage ethnique» avait cessé en Ossétie du Sud même, faute de Géorgiens, mais qu'il continuait dans les zones-tampon larges de quelques kilomètres autour de la province.

Le chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner, a déclaré mercredi qu'il y avait «déjà eu des preuves que les armées poussent devant elles les Ossètes qui étaient favorables à la Géorgie, et d'une certaine façon, il se produit un nettoyage ethnique».

(ap)

Ton opinion