Indicateur: Le niveau des patrons au golf suit l'économie
Actualisé

IndicateurLe niveau des patrons au golf suit l'économie

En période de crise, les dirigeants de grandes sociétés ont moins de temps à passer à jouer. Cela se concrétise sur leur handicap, relève une étude zurichoise.

par
laf

Le handicap au golf des managers est un bon indicateur de la situation économique. Il a tendance à descendre en période faste car ils ont davantage loisirs de jouer et d'améliorer leur niveau. Leur handicap remonte par contre durant les crises où ils doivent resserrer leurs affaires. C'est la conclusion d'une étude de l'Université de Zurich faite à l'aide des données de 440 patrons, cadres supérieurs et dirigeants suisses. «Pendant la crise, les handicaps des chefs d'entreprise se sont détériorés de manière significative», relève dans Schweiz am Sonntag son auteure Katja Rost. Elle a plus particulièrement comparé la période de boom économique entre 2003-2007 et celle de crise entre 2008-2010. Ses conclusions s'avèrent particulièrement pertinentes pour les grandes entreprises ayant plus de 100 employés.

L'étude a aussi confirmé la théorie de l'agence qui veut qu'un patron propriétaire d'entreprise s'engage davantage que d'un PDG ou autre administrateur. Le handicap au golf d'un entrepreneur remonte en moyenne de 1,43 points en cas de crise économique, contre 0,44 points à celui d'un PDG ou d'un membre de conseil d'administration. «Lors de la crise, les propriétaires étaient moins présents que les PDG sur les greens car l'entreprise leur appartient», note Katja Rost. Mais pas question pour autant d'engager un patron selon son handicap au golf. «Il y a des critères beaucoup plus importants», reconnaît la professeure de sociologie zurichoise.

Ton opinion