Actualisé 04.07.2006 à 22:34

L'INVITE DU JOUR: Jean-Pierre Egger«Le niveau physique est très élevé»

Entraîneur, conseiller et formateur, Jean-Pierre Egger a été le préparateur physique de nombreux sportifs, dont les footballeurs de Grasshopper et de l'OM.

– Jean-Pierre Egger, estimez-vous que le niveau physique de ce Mondial est élevé?

– Il est même d'un très haut niveau. Je trouve extraordinaire que des joueurs ayant disputé de longs et difficiles championnats puissent encore donner un tel rendement lors de ce Mondial. Je pense que le football a compris que les notions de relaxation et de régénération ainsi que les aspects liés au psychisme ont pris autant d'importance que l'effort lui-même.

– Dans une dernière semaine de compétition, qu'est-ce qui prime entre le physique et le mental?

– A ce stade, on ne peut plus faire grand-chose pour améliorer le physique des joueurs, si ce n'est en termes d'affûtage. A contrario, l'aspect mental se doit d'être mis en avant. N'en demeure pas moins qu'un tel travail ne sert à rien à un sportif physiquement à plat.

– Le physique n'aurait-il pas tendance, finalement, à tuer le spectacle?

– Je n'apprécie pas trop que l'on dise cela. Courir plus vite, sauter plus haut ou tirer plus fort sont tout de même «attractifs». Il faut simplement tenir compte de ces nouveaux paramètres pour battre en brèche la prudence tactique de certains entraîneurs et permettre au football de gagner en attractivité.

– Un mot sur Zinedine Zidane?

– Face au Brésil, Zizou a fait un joli pied de nez à la presse française. J'espère qu'il parviendra encore à hausser son niveau et à aller jusqu'au bout.

David Cherix

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!