Le «Nobel suisse» à un biologiste de l'EPFZ
Actualisé

Le «Nobel suisse» à un biologiste de l'EPFZ

La Fondation Marcel Benoist a décerné lundi son prix scientifique 2007, d'un montant de 100.000 francs, au biologiste finlandais Ari Helenius, 63 ans, professeur de biochimie à l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ).

Le lauréat est distingué pour ses études de pionnier sur les mécanismes moléculaires. Le conseiller fédéral Pascal Couchepin a reçu le professeur Helenius lundi à Berne.

C'est en étudiant la façon dont certains types de virus arrivent à pénétrer à l'intérieur des cellules pour s'y reproduire qu'Ari Helenius a découvert des mécanismes physiologiques fondamentaux qui régularisent le mouvement des protéines à l'intérieur des cellules et assurent qu'elles sont acheminées en bon état là où elles doivent agir.

Une compréhension des mécanismes qu'utilisent les virus pour pénétrer à l'intérieur des cellules permet d'envisager des moyens de bloquer cette pénétration et de prévenir ainsi les infections virales, a précisé lundi la Fondation Marcel Benoist. De même, la mise en évidence d'un système de contrôle de qualité des protéines nouvellement synthétisées par la cellule a aussi révélé que certaines malaldies ont leur origine dans un dysfonctionnement de ces mécanismes. C'est le cas par exemple de certaines formes de diabète et de la mucoviscidose, une malaldie génétique relativement fréquente chez les Européens. Les travaux du professeur Helenius présentent donc un intérêt réel et direct pour la santé, souligne la Fondation.

Considéré comme le «Nobel suisse», le Prix Marcel Benoist distingue chaque année depuis 1920 des scientifiques établis en Suisse. (ap)

Ton opinion